Un + Une

Un film de Claude Lelouch

Un + uneSynopsis : Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Lorsqu’il part en Inde travailler sur une version très originale de Roméo et Juliette, il rencontre Anna, une femme qui ne lui ressemble en rien, mais qui l’attire plus que tout. Ensemble, ils vont vivre une incroyable aventure.

Nous avons un film apaisant, généreux, débordant, coloré, grouillant. Des dialogues savoureux, des images sublimes et une musique envoutante. Ce film nous offre une saine bouffée d’oxygène  avec un savoir-faire de jolis plans qui met en valeur les acteurs en les filmant comme personne. Nous avons Jean Dujardin qui crève l’écran et compose un Antoine terriblement crédible, sensible et drôle malgré ses défauts et son machisme un peu arrogant, Elsa Zylberstein est émouvante de sensibilité,  Christophe Lambert est bouleversant de sincérité et Alice Pol touchante de fragilité.

Lelouch a choisi de situer son film en Inde. Au début, ce voyage spirituel entrepris par Anna et Antoine fait un peu sourire, ces histoires de quête spirituelle, de purification de l’âme, de sérénité paraissent un peu étrange aux oreilles occidentales. Mais on ressent une vraie émotion avec les scènes de Mata Amritanandamayi qui a accepté de se laisser filmer pendant qu’elle étreignait Anna et Antoine, ou plutôt Elsa et Jean. Cette femme est assez fascinante, elle étreint et console tous ceux qui viennent la voir sans exception, pour qu’ils sentent mieux et guérissent leur âme. Ce pays totalement fascinant est tellement différent des autres qu’on a l’impression qu’il se situe dans une autre dimension où circulent sans discontinuer, des couleurs chaudes, des odeurs contrastées et où le magnifique côtoie de près le sordide.

J'ai beaucoup aimé ce film qui se savoure avec plaisir et nous offre un magnifique moment de dépaysement.

Ajouter un commentaire