The Lobster

Film de Yorgos Lanthimos

The Lobster, homard en anglais, repose sur une idée fabuleuse, originale et choquante avec un monde déshumanisé où la femme et l'homme ne doivent pas rester célibataire. Ils ont 45 jours passés dans un "hôtel spécial" pour trouver ou retrouver l'âme soeur, sinon ils sont "transformés" en animal de leur choix et donc, Colin Farrell choisi "le homard"...

Yorgos Lanthimos, cinéaste grec, a été pour ce film, couronné du prix du jury à Cannes. Je suis toujours un peu suspicieux des films à prix comme pour les livres, mais je dois reconnaître que j'ai vécu deux heures d'une expérience déroutante étant donné que je m'immerge toujours dans chaque film ou chaque livre.
Osée, troublante, angoissante, surréaliste, cruelle, féroce et cyniquement drôle, la mise en scène est parfaite et colle avec un scénario, le plus délirant et le plus extraordinaire qui soit. La musique judicieusement choisie, un peu forte et agressive renforce le coté des scènes effrayantes parfois à la limite du supportable qui nous surprennent et remuent en nous de multiples émotions.
Colin Farell qui est parfait de bout en bout du film, parvient à s'échapper de cet hôtel et en seconde partie rejoint les "solitaires" qui vivent cachés et sont pourchassés. Ouf !  pensez-vous ; eh ben non car ce monde à l'opposé du premier puisqu'ici l'amour moral ou physique est interdit, possède lui aussi ses codes stricts et ses punitions. Lea Seydoux dirige les solitaires avec une froide cruauté, en étant magnifique de machiavelisme.
Pas de chance car Colin tombe amoureux de Rachel Weisz qui est sublime dans son interprétation, mélange de révolte et de soumission. Tous les autres acteurs sont aussi parfaits qu'il s'agisse de John C. Reilly, Ben Whishaw, Olivia Colman (géniale) ou Ariane Labed, Jessica Barden, Ashley Jensen, Angeliki Papoulia... et je ne peux tous les citer.

Enfin, les dernières images ne vous laisserons pas de glace. Un film déroutant et d'une redoutable efficacité qui n'est certes pas tout public, mais que les amoureux d'un cinéma fort et original ne peuvent manquer. Après... c'est l'affaire de la sensibilté de chacun. Et donc cette critique n'engage que moi. A voir en VOST impérativement.

The Lobster

Ajouter un commentaire