Tale of Tales

Un film de Matteo Garrone

 

Tale of talesProducteur, réalisateur, scénariste, Matteo Garrone (réalisateur de Gomorra et Réality) nous offre avec une imagination folle un film où se mélangent trois contes peuplés de roi, reines, monstres, sorcières qui évoluent dans l'univers moyenageux de l'italie du XVIème siècle en nous faisant voyager dans trois royaumes voisins. C'est un film fantastique et déroutant et qui peut être hermétique tant il est imprégné d'une culture populaire italienne méconnue par la plupart des ressortissants de l'hexagone. Alors, pour appréhender ce film voici quelques clés qui me semblent utiles de connaître.

- Les personnages sont, disons "félliniens" avec cette outrance des couleurs, des costumes et des visages souvent grottesques et d'une mocheté appuyée comme dans le Satyricon ou pathétiques comme dans la Strada. Les décors sont superbes et grandioses.
- De nombreux clins d'oeil nous rappellent la commedia dell'arte, les saltimbanques, les montreurs d'ours, les nains et fous du roi.
- L'anglicisation du titre et la langue utilisée pour toucher le plus grand public est une erreur car celà nuit à l'ensemble et il me semble à la compréhension globale du film et nos amis italiens en éprouveront certainement un peu de regret.

Pour bien situer le contexte, voici une synthèse de ce qui a inspiré Matteo Garrone :

"Tale of tales", le "conte des contes" est en fait "Lo cunto de li cunti" qui est un recueil de contes populaires écrit en dialecte napolitain par Giambattista Basile, comte de Torrone (1570-1632) et publié de manière posthume à Naples en cinq volumes de 1634 à 1636 constituant le premier recueil littéraire européen entièrement composé de contes au moins un demi-siècle avant Charles Perrault et précédant de deux siècles les frères Grimm.  Ceux-ci se sont largement inspirés des cinquante contes qu'il contient.
Le recueil sera ultérieurement désigné "Il Pentamerone", vers 1674, en référence au Décaméron de Boccace (1349-1353) dont il reprend le shéma général. Le premier conte sert de cadre aux quarante-neuf suivants.

Les trois contes du film seraient : les deux frères, la vieille écorchée et la puce (lo polene). Ils résument le scénario suivant :
- Esclaves de leur ego, de l'amour et de la violence, la décadence des rois forme un tableau de moeurs moralisateur. Les trois générations de femmes sont croquées avec leurs obsessions de beauté, jeunesse, mariage et enfant. Le roi de Roccaforte est adepte d'orgies et cherche toutes les occasions de se réchauffer le coeur auprès de la gent fémininine. Le roi d'Altomonte préfère les insectes bizarres à sa fille. Le troisième roi cherche désespérément à rendre heureuse sa femme qui ne peut avoir d'enfant jusqu'à sacrifier sa propre vie...

Avant d'aller au cinéma lisez bien ce qui précède et vous pourrez, en oubliant toute réalité, savourer ce film inclassable et extraordinaire. Il a obtenu cinq étoiles par Télérama ce qui veut dire qu'il ne laissera personne indifférent. Il mérite en ce qui me concerne les trois étoiles (moyenne de la presse et des spectateurs).

Commentaires (2)

fabulgone
Tu connais ma passion pour le cinéma et les contes et comme je connais bien la culture italienne grâce au théâtre, aux marionnettistes, au cinéma et à la commédia dell'arte qui sont quelques exemples des arts parfaitement maîtrises par nos voisins, je suis toujours content de les mettre en valeur. Je vais aussi me mettre en recherche du recueil des 50 contes de Gianbattista Basile. Pour tes remarques élogieuses, tu sais bien que mes plus belles créations sont mes trois filles qui me permettent de grandir sans jamais me départir de mon âme d'enfant qui me permet de m'émerveiller devant toutes les formes d'art.
tite ruine
  • 2. tite ruine | 09/07/2015
Quelle magnifique critique tu as fait là...je reste émerveillé par ta culture et surtout ton talent pour écrire.
Etant allé voir le film et n'ayant pas les données que tu as mises en avant, je suis passée quelque peu à côté du film mais avec ce nouvel éclairage, je le trouve plutôt brillant.
Merci pour tout ce que tu apportes, je suis si fière d'être ta fille.
Tendrement

Ajouter un commentaire