Les Bêtises

1er film de Rose et Alice Philippon

L afficheFrançois, la trentaine, pierrot lunaire et maladroit, est un enfant adopté. Pour rencontrer sa mère biologique, il s’introduit dans une fête organisée chez elle, se faisant passer pour le serveur. Il se retrouve alors au service d’une famille dont il ignore tout, la sienne.

Nous sentons bien dans la mise en scène, l'influence de Jacques Demy et surtout de Tati avec une pointe de Chaplin. Les deux fenottes réalisatrices et scénaristes, nous offrent une belle complicité dans ce film qui à un moment peine à trouver son souffle avec des "maladresses" un peu trop appuyées pour ensuite sortir du pur burlesque en glissant vers l'émotionnel et le festif où tout devient réjouissant, un peu comme dans un feu d'artifice où quelques pétards précèdent des bouquets colorés et superbes.
Jérémie Elkaïm est parfaitement secondé par Sara Giraudeau : ils forment un couple lunaire, poétique, frais, expressif où Jérémie est touchant et Sara lumineuse. La mère jouée par Anne Alvaro est touchante de retenue dans son tourment de revoir son fils tout en voulant le rejeter pour la seconde fois. Les demi-frères sont bien campés par Jonathan Lambert et Alexandre Steiger et Jacques Weber le "père" apporte son charisme de débonnaire pas si naïf que ça.

Un gentil petit film qui apporte un moment de fraîcheur au cours de cet été caniculaire. Il ne pouvait pas mieux tomber.

Les betises

Ajouter un commentaire