L'Hermine

Film de Christian Vincent

L hermineMichel Racine est un Président de Cour d’Assises redouté. Aussi dur avec lui qu’avec les autres, on l’appelle « le Président à deux chiffres ». Avec lui, on en prend toujours pour plus de dix ans. Tout bascule le jour où Racine retrouve Ditte Lorensen-Coteret. Elle fait partie du jury qui va devoir juger un homme accusé d’homicide. Six ans auparavant, Racine a aimé cette femme. Presque en secret. Peut-être la seule femme qu’il ait jamais aimée.

Nous avons ici, un film d'une grande intelligence sans emphase qui désacralise et humanise la perception que nous pouvons avoir d'une Cour d'Assises qui est en fait composée de personnages profondément naturels, des humains ordinaires confrontés à une situation exceptionnelle.
Fabrice Luchini, lumineux, est parfait de retenu et de sensibilité dans son rôle de Michel Racine (Président du tribunal). Sidse Babett Knudsen qui interprète Ditte (membre du jury) est merveilleuse de fraîcheur avec un sourire radieux un peu énigmatique qui ne laisse rien percer de ses sentiments et sa fille Ann jouée par Eva Lallier, est toute naturelle et désarmante en adolescente gentiment effrontée et qui aime sa maman. Les avocats, les membres du jury sont incroyablement réalistes et crédibles. Martial l'accusé interprété par Victor Pontecorvo, et sa femme Candy (installée du côté de l'avocat général), Jessica Marton, sont étonnants en couple atypique un peu simple. Ils laisseront planer le doute sans qu'il soit dissipé : meurtre, accident ? et si meurtre, qui est le véritable coupable ?

Un film flamboyant, beau et naturel ; à ne pas manquer. 

Membres du jury

Ajouter un commentaire