L'étudiante et Mr Henri

Une comédie d'Yvan Calbérac

Voici un film plébiscité par la presse et les spectateurs et c'est justifié. Pourtant, l'épreuve qui consiste à mettre en œuvre un film tiré d'une pièce à succès est toujours difficile et celui-ci est souvent mal accueilli.

Le scénario est des plus simple, une jeune étudiante provinciale Constance (Noémie Schmidt) qui vit d'échec en échec tant dans sa vie privée que dans son cursus se voit acceptée dans sa recherche d'une location parisienne à faible coût (elle est toujours fauchée) par monsieur Henri un vieil homme bourru et misanthrope, ce qui va nous conduire à un affrontement intergénérationnel truculent. Il n'aime pas non plus sa bru Valérie (Frédérique Bel) et houspille sans cesse son fils Paul (Guillaume de Tonquédec). Lorsque le vieil homme propose à Constance de séduire son fils pour briser leur ménage en échange de trois mois de loyer gratuit, c'est la mort dans l'âme et acculée au risque de devoir repartir en province, qu'elle va accepter. Nous avons là tous les ingrédients d'un bon vaudeville de théâtre qui va aussi s'avérer être un excellent film.

Les dialogues sont bien huilés et font mouche, Les scènes d'extérieurs s'accordent parfaitement à la continuité du scénario initial. Le vrai plus, c'est l'interprétation des protagonnistes. Nous avons une jeune actrice Noémie Schmidt qui est la révélation du film. Face à Claude Brasseur, un grand monsieur du Théâtre et du cinéma qui est impeccable dans son interprétation de monsieur Henri, elle réussit à lui tenir la réplique avec une justesse qui promet pour son avenir, touchante et forte à la fois, sans provocation, elle est radieuse de simplicité et de naturel. Ce qui nous réjouit, c'est cette complicité, mélange de rigueur, de respect et de gentillesse qui les réunit tous deux. Le couple catho-coincé formé de Valérie et Paul est savoureux et jubilatoire ; ils réalisent dans cette comédie, une superbe interprétation à contre-emploi. Bref, beaucoup de pudeur et de sentiments que tous les quatre ne parviennent pas à exprimer mais qui transpirent dans les dialogues et la gestuelle.

Ce film est une perle qui vous réjouira et vous gonflera d'optimisme.

L'étudiante et monsieur Henri

Ajouter un commentaire