Floride

un film de Philippe Le Guay

FlorideCette semaine, j'ai trouvé plus qu'une pépite, un véritable joyau dans ce film transcendé par les interprétations impeccables de Jean Rochefort (Claude le père) et Sandrine Kiberlain (Claire la fille). Jean Rochefort dit de Sandrine Kiberlain : " Il y a quelque chose qui nous rapproche avec Sandrine : une capacité d'ironie sur nous-même. C'est un cadeau du ciel." cadeau que nous avons le bonheur de partager. Philippe Le Gay précise : "Jean Rochefort transforme tout par sa poésie et sa truculence."

L'histoire est à priori banale. A 80 ans, Claude n'a rien perdu de sa prestance. Mais il lui arrive de plus en plus souvent d'avoir des oublis, des accès de confusion... Un état qu'il se refuse obstinément à admettre. Carole sa fille aînée, mène un combat sans relâche pour qu'il ne soit pas livré à lui-même. Alors quand sur un coup de tête, il décide de s'envoler pour la Floride rejoindre sa fille cadette, que cache ce voyage si soudain ?

Il y a trois temporalités dans le film : le voyage en Floride, les deux mois qui précèdent ce voyage et puis ces bouffées de mémoire qui sont comme des images mentales de son enfance. Tout cela instaure un paysage mental et sensoriel qui enrichit le personnage joué par Jean. Les seconds rôles, Laurent Lucas qui interprête Thomas le compagnon de Claire, Anamaria Marinca (Ivona la garde-malade originaire des pays de l'Est), Clément Métayer (Robin le fils de Claire), Coline Beal (la petite amie de Robin) et Edith Le Merdy (Mme Forget la garde-malade du début) sont tous à l'unisson de cette histoire, drôle et cruelle, touchante et pathétique qui nous ravit. 

La chanson interprêtée pendant le générique de fin par Sandrine et Jean est une excellente idée pour clore cette belle histoire. Merci de nous confirmer que le cinéma français n'a pas fini de nous enchanter et qu'il continue de grandir, depuis "La sortie de l'usine Lumière à Lyon", film réalisé en 1895 par Louis Lumière.

Floride : le père et sa fille 

Commentaires (1)

Marie-Claire
  • 1. Marie-Claire | 29/09/2015
Je confirme la qualité de ce film "FLORIDE"très touchant,
des situations cocasses parfois cruelles mais vraies.
Nous avons vécu les mêmes problèmes dus à Alhzeimer avec notre maman ( les achats, l'argent caché, les sorties en pleine nuit pieds nus, le renvoi des auxiliaires de vie, les refus comme celui d'un deuil, les colères, les idées fixes, l'arrivée en maison de retraite...) Là, tout est formulé avec humour et accompagné par la patience des aidants. bravo encore pour la mise en scène et le jeu des acteurs.
Ce film est tiré d'une pièce joué à Paris avec Robert Hirch que je rêvais d'aller voir.

Ajouter un commentaire