Agents très spéciaux

Un film d'action et de comédie de Guy Ritchie

L'afficheCette adaptation moderne de la série des années 60 par Guy Ritchie, est un mélange de James Bond, Mission Impossible avec une pointe de Chapeau melon et bottes de cuir. C’est un film kitch très british avec Henry Cavill dans le rôle d’Ilya Kuryakin (David McCallum à l’origine) et Armie Hammer qui reprend le rôle de Robert Vaughn, l’agent Napoléon Solo. L’arrivée d’Alicia Vikander est une touche rafraîchissante très classe.
L’United Network Command for Law Enforcement (U.N.C.L.E.)
peut reprendre du service pour notre plus grand plaisir. Rappelez-vous : En pleine guerre froide l’agent de la CIA Solo et du KGB Kuryakin doivent s’unir et oublier leur antagonisme pour mettre hors d’état de nuire une organisation criminelle en l’empêchant de déclencher un cataclysme planétaire.

Nous avons donc un Solo espion américain, dandy, imperturbable, séducteur, espiègle et désinvolte faisant équipe avec Ilya, l’espion russe, personnage haut en couleur, à la fois introverti, rempli de ressentiments et romantique. Quand à Alicia Vikander, elle tient bien sa place en énigmatique Gaby Teller fille d’un savant allemand ; pétillante et pleine de charme dans ses robes chics et glamour elle tient la dragée haute à ces deux galapiats. Tout ceci nous offre un pastiche tonique, rétro et stylisé retraçant la haute couture colorée, géométrique et pop et les gadgets vintages des années 60. Pour le reste du casting, Jared Harris et Hugh Grand ont un rôle fonctionnel alors qu’Elisabeth Debicki illumine par son élégance le rôle de la riche héritière manipulatrice et hautaine. Quand à Sylvester Groth en ex-nazi tortionnaire, il est réjouissant. Tout cela nous donne un excellent film d’action sans trop d’effets spéciaux.
Et les spectateurs avec une moyenne de 4/5 pour près d’un millier de notes données, ne s’y sont pas trompés.

U.N.C.L.E les protagonistes

Ajouter un commentaire