À Vif

Film de John Welles

A vifCe film raconte la lente remontée des enfers d'Adam, chef étoilé qui décide de se remettre aux fourneaux pour obtenir sa troisième étoile.
Encore un film sur la cuisine pensez-vous ! Certes, mais je rétorque que les westerns sont tous des films de cow-boys qui diffèrent à chaque fois. Ici nous avons une histoire originale sur l'exigence et la dureté du travail en cuisine avec l'interprétation remarquable de Bradley Cooper en chef tourmenté et arrogant qui va lentement s'humaniser. Il est brillamment secondé par Sienna Miller, Hélène chef et mère célibataire qui peine à concilier les exigences de sa profession et l'éducation de sa petite fille. Elle donne la réplique à Adam avec un mélange de crainte et de fierté sur sa propre condition ; elle est à la fois admirable et touchante. Omar Sy, Michel, est parfait en chef français qui joue ici un rôle ambigu qui va conduire à un surprenant rebondissement. Quand à Emma Thomson, docteur en médecine et psychologue en thérapie de groupe, elle est toujours aussi empreinte d'élégance et de charisme.
J'ai aussi un petit coup de cœur pour Daniel Brühl, Tony le patron du restaurant qui s'avère être "amoureux" d'Adam avec beaucoup de classe et de sobriété ; un acteur qui avait impressionné dans son rôle de Niki Lauda pour le film Rush et qui a aussi donné la réplique à Hélène Mirren dans "La femme au tableau". On remarque aussi parmi le casting : Matthew Rhys, Uma Thurman et Alicia Vickander.
Outre ce casting de premier choix, les dialogues sont incisifs piquants et parfois drôles. Tous les acteurs forment ici une "vraie famille" et mettent en valeur cette profession qui nous procure tant de plaisir quand elle s'érige en œuvre d'art.

Je n'ai qu'un seul regret : celui de n'avoir pas pu goûter à ces sublimes assiettes qui ont défilé sous mes yeux.

Ajouter un commentaire