Les animaux fantastiques 2

Les crimes de Grindelwald

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s'évade comme il l'avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l'origine d'attaque d'humains normaux par des sorciers et seul celui qu'il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l'arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L'aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

Affiche grindelwaldDavid Yates réalisateur et J. K. Rowling au scénario, nous proposent la suite des « Animaux fantastiques », « Les Crimes de Grindelwald » qui est donc le 10e opus de la franchise Harry Potter et qui se passe avant l’arrivée du petit sorcier.

Sachant que 5 films sont prévus, ce deuxième volet des animaux fantastique ne fait pas vraiment avancer l’intrigue et semble prédisposé à préparer le troisième. C’est sans doute la raison pour laquelle l’intensité est moindre et ça ne décolle pas vraiment car il s’agit ici de poser les bases du prochain. Je pense qu’il est nécessaire de lire le livre car nous sommes un peu perdus dans les filiations directes ou indirectes des personnages.

Ça reste toujours un plaisir de retrouver les personnages comme Jacob (Dan Folger) l’ami moldu de Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne) toujours aussi cool sympathique et attachant, et les scènes avec les créatures magiques apportent peu au récit, mais nous donnent assurément le sourire dans cette sombritude.

L’arrivée de Dumbledore (Jude Law) est un peu brusque  et il ne figure pas longtemps à l’écran, dommage ! Le fameux Grindelwald (Johnny Deep) fait un méchant plutôt classique, très éloigné de Voldemort et la caricature sur la montée du nazisme est évidente, ou mais bon, est-ce bien utile et le lieu ?

Amusant de constater qu’une grosse partie de l’histoire se déroule à Paris et reconnaissons que la reconstitution, les décors et les costumes sont excellents. La fin est un peu succincte, trop rapide et plus pyrotechnique que spectaculaire, alors que nous nous attendions à un vrai duel entre Dragonneau et Grindelwald ; ce sera sans doute pour le volet trois.

Je reste optimiste pour la suite et je suivrai cette saga jusqu'au bout quoiqu’il arrive. Soulignons que ce film est bien noté par la presse avec près de 80% de positif et que les spectateurs l’apprécie à 70%.

Je confirme que ce n’est pas parce que je n’ai pas plébiscité ce film qu’il est mauvais et je le reverrais avec plaisir.

Opinion des gens :
Presse – 79% de positif dont 8% de 5/5 et 42 de 4/5 et en négatif 13% de passable et 8% de mauvais.
Spectateurs – 60% de positif dont 18% de 5/5 et 20% de 4/5 et en négatif 22% de passable et 18% de mauvais

Nationalité : Etats-Unis. Genre : Fantastique, franchise Harry Potter.

16/11/2018

Ajouter un commentaire