La saveur des ramen

Film de Erik Khoo

Masato, jeune chef de ramen au Japon, a toujours rêvé de partir à Singapour pour retrouver le goût des plats que lui cuisinait sa mère quand il était enfant. Alors qu’il entreprend le voyage culinaire d’une vie, il découvre des secrets familiaux profondément enfouis. Trouvera-t-il la recette pour réconcilier les souvenirs du passé ?

Affiche la saveur des ramenErik Khoo réalisateur de Singapour,  nous propose un film qui va très au-delà  d’une simple réflexion sur la cuisine et qui nous montre Singapour marqué par le multiculturalisme.

Nous avons la confrontation entre les « ramen » du vieil ennemi–occupant japonais et le « bak kut teh » célèbre plat populaire singapourien, à base lui aussi de soupe. Cette fiction est aussi un documentaire sur les relations difficiles entre les deux pays, Singapour ayant été victime de la violence de l’occupation japonaise au cours de la seconde guerre mondiale.

Le propos n’est pas de fustiger les actions du passé mais de nous montrer avec une grande sensibilité comment la cuisine va réconcilier la grand-mère Massam Lee de Singapour avec son petit-fils né d’un père japonais (elle avait renié sa fille partie se marier et vivre au Japon).

Masato est interprété par Takumi Saito, célèbre acteur et chanteur pop japonais, lui-même fils d’un chef cuisinier. Les images sont magnifiques, les scènes culinaires sont aussi alléchante que « les délices de Tokyo ».

L’histoire qui mêle passé et présent est judicieusement montrée. La bande-son douce est parfaite pour le déroulement de cette histoire foncièrement optimiste. Nous avons aussi des moments d’émotion  intense, où sans gêne, nous pouvons laisser  couler quelques larmes tellement c’est beau.

Les deux actrices, Seiko Matsuda qui interprète Miki  et Jeanette Aw Ee-Ping, Mei, la mère, sont aussi charmantes et douces que classe pour accompagner Masato. De même le jeu savoureux de l’oncle, chef cuisinier à Singapour, Tetsuya Bessho est excellent.

Un joyau de délicatesse qui met les papilles en émoi, une délicieuse recette sur la résilience et la réconciliation avec les siens. Un témoignage raffiné sur la quête d’identité et l’importance de la transmission. Je recommande vraiment.

Opinion des gens :
Presse – 80% de positif dont 10% de 5/5 et  55% de 4/5 et en négatif 15% de passable et 5% de mauvais.
Spectateurs – 84% de positif dont 13% de 5/5 et 52% de 4/5 et en négatif 8% de passable et 8% de mauvais.

Nationalité : Japon, Singapour, France.  Genre : Drame, traditions culinaires.

30/10/2018

Commentaires (2)

michel
  • 1. michel | 06/11/2018
Très bon film, mais qui n'arrive pas à émouvoir comme le fit naguère "les délices de Tokyo".
fabulgone
Il faut arrêter de comparer.
"La saveur des ramen" n'est pas un remake du film "les délices de Tokyo". Et je confirme mon enthousiasme pour le premier film qui allait au-delà de la personne et présentait une perfection du rapport entre cuisine, patrimoine et histoire.
Je déteste donner des notes et s'il le faut "Les délices de Tokyo" reste le film qui passe devant "La saveur des ramen". Mais cela ne doit pas servir à minimiser la qualité du film actuellement en salle. Je recommande les deux parce qu'ils m'ont touché chacun de façon différente.

Ajouter un commentaire