Girl

Lukas Dhont

Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.

Affiche girlLe jeune réalisateur belge Lukas Dhont nous offre une œuvre choc, à l’intensité dramatique et bouleversante, réussie sur tous les plans. La mise en scène est forte mais sobre, le scénario est juste et touchant. Un superbe portrait de « femme en devenir » et une superbe réflexion sur l'identité et le genre.

Victor Polster est tout simplement incroyable et prodigieux, tout en pudeur et sensibilité ; Il nous fait ressentir tous ses sentiments et ses tourments intérieurs sans concession, jamais malsain ou voyeuriste.

Une merveille d'intelligence et de délicatesse. Un des éléments qui donne au film sa force incroyable, c'est que les "méchants" sont quasiment absents du film : tout le monde est bienveillant ou presque, envers Lara. Le seul ennemi de Lara est à l'intérieur de Lara et sera vaincu par Lara.

L’autre point fort du film réside dans les rapports entre Lara et son père, un père aimant, compréhensif, remarquablement interprété par Arieh Worthalter. Nous souffrons avec elle dans ses exercices d'apprentie ballerine avec tous les problèmes et les difficultés que son corps de garçon lui impose. Nous suivons les examens médicaux car ils nous apprennent beaucoup sur les étapes de la transformation.

Alors tant pis si ces deux « difficultés » sont reprises plusieurs fois, donnant une impression de redite car nous assistons en fait à l’évolution et l’impatience de Lara. Tous les acteurs, qui accompagnent Lara, sont vraiment excellents et nous transmettent beaucoup d'émotion face au chemin de l'adolescente. 

Une petite perle qu’il faut voir absolument ! Bouleversante et magnifique ! Une porte ouverte sur la tolérance et l'amour.

À Cannes en mai dernier. Lukas Dhont a gagné la Caméra d'Or et Victor Polster le prix d'interprétation de « Un certain regard ». 

Opinion des gens : Presse – 100% de positif dont 44% de 5/5 et 50% de 4/5. Spectateurs – 90% de positif dont 25% de 5/5 et 46% de 4/5 et en négatif 8% de passable et 2% de mauvais (motif : long et répétitif, ce que je peux comprendre, même si je ne rejoins pas ce point de vue et les critiques ne sont pas méchantes).

Nationalité : Belge et Flamand. Genre : Émotion, drame.

16/10/2018

Ajouter un commentaire