Une famille italienne

un film de Gabriele Muccino

Une famille italienne se réunit sur une petite île pour célébrer les 50 ans de mariage de leurs aînés, Pietro et Alba. Lorsqu’un orage inattendu les surprend, tous les membres de la famille sont contraints de cohabiter pendant deux jours et deux nuits. Cette cohabitation forcée ravive bientôt les disputes oubliées et les vieux conflits, transformant l’île en véritable labyrinthe des passions.

Famille italienne

Cliquez sur l'image pour améliorer sa visibilité

Gabriele Muccino a réuni une pléiade d'acteurs plus ou moins connus de notre côté des Alpes. Ce n’est pas un film exceptionnel, mais reconnaissons que le réalisateur réussit à donner à chacun un rôle qui ne se réduit pas à un stéréotype : la femme trompée, le malade d'Alzheimer et son épouse qui s'épuise à le soigner, le mari écartelé entre son ancienne femme et la nouvelle, le couple de jeunes adolescents, etc.

La mise en scène est fluide et enchaîne les scènes de groupe filmées en longs plans séquences parfaitement maitrisés. Nous ne nous ennuyons pas une seconde car nous nous attachons à chacune de ces petites histoires, à tous ces destins bancals mais somme toute ordinaires. On parle fort et haut ; on crie ; on chante ; on s’embrasse ; on s’invective ; on rit ; on pleure. Nous sommes en Italie et les familles françaises sont nombreuses qui ont un « Rital » parmi leurs proches ou leurs amis et je ne déroge pas à la règle.

C’est sans doute pourquoi, sans parler de Fellini, Visconti ou Risi, j’apprécie particulièrement le cinéma italien et surtout, s’il est un cinéma qu’il faut voir en VOST, c’est bien celui-là, sinon nous perdons 40% au moins de sa saveur.

C'est l'été. Ne boudons pas notre plaisir et laissons-nous porter par l’exubérance, le tactile, la couleur, la chaleur si caractéristiques chez nos voisins. Il n’y a pas à la fin, de tous ces petits psychodrames, de réel happy-end ce qui rajoute à la crédibilité de l’histoire.

Opinion des gens :
Presse – 76% de positif dont 25% de 4/5 et en négatif 12% de passable et 12% de mauvais.
Spectateurs 71% de positif dont 14% de 4/5 et en négatif 29% de passable (pas de mauvais).

Nationalité : Italie. Genre : comédie, drame, famille

02/08/2018

Commentaires (2)

fabulgone
les psychodrames ne sont pas légers. le tempérament méditerranéen est très bien montré. J'ai dédié ce film à mes amis italiens ou d'origine italienne. Ils ont appréciés.
De toute façon j'aime le cinéma italien sans doute à cause des quelques gouttes de sang sicilien de ma grand-mère paternelle que j'ai adorée, pas câline, mais adorable, forte de caractère et érudite.
michel
  • 2. michel | 07/08/2018
"ces tout petits psychodrames" ne m'apparaissent pas vraiment aussi légers que ça. Il y a même des moments de crise assez fort , qui alourdissent le climat en contrepoint de la légèreté initiale, virevoltante et à la mise en scène virtuose et rapide des scènes d'exposition où il faut s'accrocher pour saisir qui est qui.
Le film ne se penche qu'épisodiquement sur le sort des enfants, spectateurs presque muets mais qui n'en pensent peut-être pas moins...

Ajouter un commentaire