Les vieux fourneaux

comédie de Christophe Duthuron

Pierrot, Mimile et Antoine, trois amis d’enfance de 70 balais, ont bien compris que vieillir était le seul moyen connu de ne pas mourir et ils sont bien déterminés à le faire avec style ! Leurs retrouvailles à l’occasion des obsèques de Lucette, la femme d’Antoine, sont de courte durée. Antoine tombe par hasard sur une lettre qui lui fait perdre la tête. Sans fournir aucune explication à ses amis, il part sur les chapeaux de roue depuis leur Tarn natal vers la Toscane. Pierrot, Mimile et Sophie, la petite fille d’Antoine enceinte jusqu’aux dents, se lancent alors à sa poursuite pour l’empêcher de commettre un crime passionnel… 50 ans plus tard !

Affiche les vieux fourneauxChristophe Duthuron nous propose une comédie dont la mise en scène ingénieuse distille un mélange de poésie et de fantaisie.

Une histoire menée tambour battant par trois comédiens très investis et complémentaires. Nous retrouvons Pierre Richard (Pierrot)en pleine forme, voir un peu déjanté qui éclipse un peu le jeu d’Eddy Mitchell (Mimile), toujours aussi parfait. Ils vont rejoindre Roland Giraud (Antoine), leur ami d’enfance à l’occasion des obsèques de sa femme.

Lorsqu’ils constatent le départ d’Antoine pour la Toscane, ils vont partir à sa poursuite et être chaperonnés par l’excellente Alice Pol (Sophie, la petite fille d’Antoine) qui confirme son talent de comique au caractère bien trempé dont les « petites colères, sont aussi impressionnantes que drôles ».

Nous retrouverons aussi Henri Guybet, qui finalement à un rôle plus long que nous le pensions et c’est un plaisir de le voir. Le scénario est sans faille avec des surprises et des retournements de situations. Les gags sont bien menés et même si ce n’est pas la comédie de l’année, l’humour à l’ancienne est somme toute rafraichissant. Même la courte prestation de Myriam Boyer, (Berthe rejetée par tout le village), nous apporte son pesant d’émotion. Un bol d’air frais bienvenu dans cette période de canicule ; à savourer simplement.

Opinion des gens : Presse – 77% de positif dont 24% de 4/5 et en négatif 23% de passable. Spectateurs – 78% de positif dont 2% de 5/5 et 37% de 4/5 et en négatif 17% de passable et 5% de mauvais.

Nationalité : France. Genre : comédie humaine

22/08/2018

Ajouter un commentaire