Au Poste

comédie de Quentin Dupieux

Un poste de police. Un tête-à-tête, en garde à vue, entre un commissaire et son suspect.

Cliquez sur la photo

Au poste l affiche

Quentin Dupieux situe son film dans les années 60/70. Il nous embarque dans une époque, où les machines à écrire n’étaient pas encore électriques et le téléphone encore à fil.

Benoît Poelvoorde est encore une fois royal au meilleur de sa forme, admirablement dirigé donnant la réplique à l'excellent Grégoire Ludig du Palmashow. La nonchalance moustachue de Ludig s’oppose au zèle d’un Poelvoorde déchaîné, ce qui crée rapidement des étincelles. Avec son col roulé et son holster à flingue, le visage barré d’un léger rictus, Poelvoorde  fait comme Bébel sur l’affiche de Peur sur la ville de Verneuil, années 70, où il jouait son premier rôle de commissaire.

Un sacré clin d’œil à nos héros populaires sauf que nous ne sommes pas dans une imitation, mais une vraie création, un monde où l’absurde est la dominante, quelque chose qu’on n’a pas l’habitude de voir et surtout, nous ne sommes pas non plus dans l’excellent ‘’Garde à Vue’’ avec Ventura, Serrault, Marchand et Romy Schneider.

Nous apprécions aussi une brassée de comparses aux rôles épisodiques mais parfaitement incarnés. Nous découvrons Marc Fraize, inénarrable borgne avec toute une série de répliques que nous ne sommes pas prêt d’oublier. Quand à Anaïs Demoustier, elle change de registre avec maestria nous offrant un potentiel comique insoupçonné.

Une comédie noire rondement menée, qui navigue entre tension, suspense et humour. Des dialogues incroyables et parfois surréalistes, des retournements de situations permanents du flash-back déroutant nous entraînant du réel à l’onirisme et au fantastique. Cette garde à vue démarre comme un pastiche de film policier et se transforme petit à petit en une espèce de canular absurde, inquiétant et hilarant. Même le coup de théâtre final qui nous « casse la baraque » ne s’achève pas « normalement ».

Pour conclure un film très drôle mais attention, il désoriente et est réservé à ceux qui aiment l'absurde, le loufoque. le XXL degré.

Opinion des gens :
Presse – 93% de positif dont 14% de 5/5 et 62% de 4/5 avec un petit 3% de passable.
Spectateurs – 63% de positif (logique) dont 14% de 5/5 et 23% de 4/5 et en négatif 15% de passable et 22% de mauvais (confirmant que ce film s’adresse à un public averti qui ne craint pas le vrai absurde).

Nationalité : France. Genre : comédie décalée, limite onirisme.

04/07/2018

Commentaires (2)

fabulgone
Un film surprenant et original qui fait du bien si nous savons sortir du cadre habituel et nous émerveiller, même de l'absurde. Et chapeau car il fallait y penser.
Et tous les comédiens ont travaillé plus que sérieusement, une belle direction d'acteurs.
Depuis "Ma Loute" de Bruno Dumont, je n'avais pas revu de film aussi délicieusement irrationnel.
michel
  • 2. michel | 09/07/2018
Je n'avais pas reconnu Anais Demoustier avant le générique final !
"coup de théâtre", c'est le cas de le dire .
"C'est pour ça"... et de multiples autre raisons que ce film m' a plu, réjoui inquiété, amusé etc...

Ajouter un commentaire