Ant-man et la Guêpe

Action, Marvel, de Peyton Reed

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…

Cliquez sur l'image pour en améliorer la visibilité

Ant-man et la guêpePeyton Reed nous propose un « Marvel » plus centré sur la comédie que sur le Super-Héros habituel dont la fonction est d’être le plus grand, le plus fort, pour sauver le monde ! Il s’agit d’organiser plutôt un ‘’sauvetage’’ de personnes et ici, le héros semble proche d'un individu ordinaire, mais l'histoire est très prenante, avec un mélange harmonieux d'action et de comédie.

Paul Rudd (Scott) et Evangeline Lilly (Hope, alias la Guêpe) forment un tandem charmant et attachant; ils sont bien complémentaires et offrent un jeu de grande classe. La Guêpe est plus mise en avant dans ce deuxième opus, sans toutefois supplanter Scott Lang.

L'humour est omniprésent, notamment grâce à Luis (Michael Peña), l'ami de Scott et son fulgurant flot de paroles. Les acteurs et actrices sont parfaits qu’il s’agisse des forces de l’ordre, du vrai faux méchant  trafiquant de technologies (Walton Goggins), du docteur Hank Pym (Michael Douglas) et c’est un plaisir de revoir Michelle Pfeiffer même si on ne la voit pas beaucoup. Ava (Hannah John-Kamen) passe très vite de son rôle de méchante de service à celui d’une personne prête à tout pour se « rétablir ! » en étant aidée par l’excellent Laurence Fishburne (Dr. Bill Foster) un acteur que j’aime beaucoup.

Et j’ai un petit coup de cœur, pour Cassie, la fille de Scott, Abbi Rider Forston, qui du haut de ses dix ans a déjà trois ans de carrière en ayant tourné dans cinq films. Elle a un petit rôle mais très consistant en étant naturelle et très à l’aise.

Nous avons aussi un caméo sur le propriétaire d’une voiture qui se fait rétrécir et qui est en fait : Stan Lee, 96 ans, le créateur de la multitude de super-héros Marvel…  

Ça parle beaucoup, jamais rien de très important, et le film avance, vif, gentil et comique avec de nombreuses situations décalées. Les images fractales du passage au vide quantique sont superbes.

Ce film est un vrai rafraîchissement que l’on peut savourer seul ou en famille. Et surtout, surtout, ne pas louper les scènes post-génériques du film pour connaître un peu de ce que nous attendons avec impatience : Avengers 4 à venir en 2019.

Opinion des gens :
Presse – 100% de positif dont 41% de 4/5 ; c’est rare pour un Marvel, la critique salue l’originalité, la douceur et la drôlerie.
Spectateurs – 80% de positif dont 14% de 5/5 et 37% de 4/5 en négatif 10% de passable et 2% de mauvais.

Nationalité : États-Unis. Genre : Action, science-fiction, aventure.

24/07/2018

Ajouter un commentaire