Tully

Comédie dramatique de Jason Reitman et Diablo Cody

Marlo, la petite quarantaine, vient d'avoir son troisième enfant. Entre son corps malmené par les grossesses qu'elle ne reconnaît plus, les nuits sans sommeil, les repas à préparer, les lessives incessantes et ses deux aînés qui ne lui laissent aucun répit, elle est au bout du rouleau. Un soir, son frère lui propose de lui offrir, comme cadeau de naissance, une nounou de nuit. D'abord réticente, elle finit par accepter. Du jour au lendemain, sa vie va changer avec l’arrivée de Tully…

Le trio gagnantJason Reitman retrouve Diablo Cody, l’excellente scénariste qui a écrit cette histoire de mère quadra secondée par une nounou miraculeuse, pour reformer avec Charlize Theron un trio gagnant. Il nous livre une comédie dramatique fine et réjouissante qui pose un regard mélancolique et tendre sur l'âge adulte avec un portrait de femme poignant car réaliste.

Charlize Theron et Mackenzie Davis sont formidables de complicité nous offrant un film magnifié par le sourire tendre de Davis et les yeux éteints de Theron. 

CLes deux actricesliquez sur les photos pour les améliorer 

Charlize Theron trouve ici un de ses plus beaux rôles, transformée physiquement, impliquée profondément dans le jeu qu’elle déploie, donnant à son personnage de mère dépassée, une hauteur nécessaire par rapport à tout ce qu’elle doit traverser, en faisant évoluer son personnage tout au long du film sans rien dévoiler. On reste d’ailleurs interloqué quand vient le générique de fin.

Elle est superbement accompagnée par Mackenzie Davis, au talent de plus en plus confirmé (Seul sur mars, Blade Runner 2049, et surtout dans des épisodes de deux séries télévisées) elle est à suivre. Ce duo parfait de femmes expriment à elles seules tout une expression de ce que la gent féminine tente d’être à travers leur vie de femmes, comme celles de mères.

Passant harmonieusement de la comédie à la tragédie dans un scénario remarquable, il faut impérativement voir ce film en V.O. pour en savourer pleinement les dialogues.

Nous avons aussi un final d’une grande intelligence qui donne tout son sens à cette histoire de burn-out maternel que nous avons suivi passionnément ; c’est comme une révélation qui rajoute une profondeur troublante au vécu de Marlo. Un film que je recommande en me plaçant pour une fois du côté des 96% de la critique presse.

Je comprends aussi qu’il ait aussi pu troubler les 12% (de passable) de spectateurs.

Opinion des gens :
Presse – 96% de positif dont 8% de 5/5 et 68% de 4/5.
Spectateurs – 88% de positif dont 6% de 5/5 et 29% de 4/5 et en négatif 12% de passable.

Nationalité : États-Unis (tourné majoritairement à Vancouver 25 jours contre 3 à New-York). Genre : comédie dramatique.

30/06/2018

Commentaires (2)

michel
  • 1. michel | 01/07/2018
le père, surtout accro à son jeu vidéo, est charitablement épargné autant par ton commentaire que par le scénario !
fabulgone
Je l'ai trouvé trop caricatural pour en parler, il se montre presque inexistant. Était-ce volontaire !!!

Ajouter un commentaire