Senses 1 et 2

Portraits de femmes japonaises

À Kobe, au Japon, quatre femmes partagent une amitié sans faille. Du moins le croient-elles : quand l’une d’elles disparaît du jour au lendemain, l’équilibre du groupe vacille. Chacune ouvre alors les yeux sur sa propre vie et comprend qu’il est temps d'écouter ses émotions et celles des autres…

Affiche Senses 1et2Le réalisateur japonais Ryusuke Hamaguchi nous offre quatre magnifiques portraits de femmes, quatre amies, dans le Japon d’aujourd’hui, à travers leurs amitiés, leurs vies quotidiennes : maris, enfants, travail…, leurs espoirs et leurs déceptions.

Cette première partie au rythme lent peu déconcerter, alors que c’est ce qui rajoute à sa beauté. La mise en scène discrète est parfaite, avec un scénario typique de la culture japonaise qui nous enchante par sa subtilité et sa profondeur, comme ses dialogues introspectifs entrecoupées de politesses coutumières toutes naturelles. Le cinéaste prend le temps de nous présenter chacune de ses quatre femmes en leur laissant pleinement le temps de s’exprimer. C’est fabuleux car nous vivons leurs vies.

Les quatre actrices, Hazuki Kikuchi, Maiko Mihara, Rira Kawamura, Sachie Tanaka,  qui ne sont pas des professionnelles jouent leur premier film. Elles sont formidables et ajoutent au charme et à la fascination que l’ensemble parfaitement maitrisé et jamais ennuyeux finit par créer.

Un critique a écrit : « un quatuor de femmes japonaises, ni jeunes, ni âgées, ni belles, ni laides, extraordinairement ordinaires, dans un certain sens, ce qui les rend d'autant plus touchantes et universelles. » C’est gentil mais pompeux et un peu péjoratif car elles ont la beauté de la simplicité et du naturel et elles sont lumineuses. Peu à peu tout se complique et nous comprenons leur insatisfaction, leur façon de se remettre mutuellement en question, notamment à travers l’évocation du divorce difficile d’une des protagonistes.

Un magnifique portrait du Japon d’aujourd’hui et une belle exploration de la condition féminine japonaise.

Cette première partie qui passe très vite malgré les deux heures vingt, nous donne envie de voir la suite, le plus vite possible.

Opinion des gens :
Presse – 100% de positif dont 20% de 5/5 et 45% de 4/5 et c’est mérité.
Spectateur : 70% de positif dont 23% de 5/5 et 35% de 4/5 et en négatif 23% de passable et 7% de mauvais. Je pense que pour les non-initiés qui ne connaissent pas la culture japonaise, ce doit être difficile d’apprécier ce film aux antipodes de la culture occidentale.

Nationalité : Japon. Genre : société, portrait de femmes

27/05/2018

Les actrices de senses

Commentaires (3)

michel
  • 1. michel | 09/06/2018
A la réflexion, un passage tout de même plus faible à mes yeux, celui du bus, filmé d'une main tremblante
michel
  • 2. michel | 05/06/2018
ce qui est bien à mes yeux (et oreilles etc..)est qu'on est surpris par de l'inattendu, plus on avance dans l'histoire, les personnages dévoilant de nouveaux aspects, y compris les hommes je le répète, absolument pas réduits au rôle de faire-valoir.
michel
  • 3. michel | 04/06/2018
Oui, file vite voir la suite, où tu verras que les hommes ne sont pas absents...

Ajouter un commentaire