Le Grand Jeu

Mollys'Game d'Aaron Sorkin

La prodigieuse histoire vraie d’une jeune femme surdouée devenue la reine d’un gigantesque empire du jeu clandestin à Hollywood ! En 2004, la jeune Molly Bloom débarque à Los Angeles. Simple assistante, elle épaule son patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines. Virée sans ménagement, elle décide de monter son propre cercle : la mise d’entrée sera de 250 000 $ ! Très vite, les stars hollywoodiennes, les millionnaires et les grands sportifs accourent. Le succès est immédiat et vertigineux. Acculée par les agents du FBI décidés à la faire tomber, menacée par la mafia russe décidée à faire main basse sur son activité, et harcelée par des célébrités inquiètes qu’elle ne les trahisse, Molly Bloom se retrouve prise entre tous les feux…

Molly's game"Le grand jeu" s’appuie sur le parcours incroyable de Molly Bloom, qui a écrit sa propre histoire.

Aaron Sorkin aborde le sujet d’une façon assez peu banale, grâce à l’appui important de la narration en voix off, qui nous donne l’impression que Molly Bloom a tout orchestré, impression renforcée par le fait que la narration est vivante : chaque phrase est rigoureusement illustrée par des images, le ton est décidé et l’élocution tonique avec des pauses toujours bien placées.

Pour une fois, aucune scène de sexe, ni l’ombre d’une romance dans cette histoire qui commence par la première ascension de championne de ski et la chute brutale provoquant la non-qualification aux Jeux Olympiques d’hiver de l’héroïne.

Jessica Chastain porte le film à bout de bras en étant presque continuellement présente à l’écran avec une formidable prestation. Magistrale, impériale et follement séduisante, elle va gravir tous les échelons dans un monde dominé par les hommes par son opportunisme et son intelligence hors normes. Elle est brillante, mais Idriss Elba, excellent dans un rôle inhabituel d'avocat et Kevin Costner, qui joue son père, ne déméritent pas en lui donnant la réplique. 

C’est un bon film avec un scénario bien ficelé, bien monté, bien mis en scène et joué à la perfection.

Oui, mais bon ! Avoir francisé le titre Molly'sGame en : "Le grand Jeu" n'est pas judicieux car c'est le titre d'un film français de 2015 avec Melvil Poupaud et André Dusselier !!!

Opinion des gens : Presse – 84% de positif dont 65% de 4/5 et en négatif : 16% de passable. Spectateurs – 86% de positif dont 10% de 5/5, 31% de 4/5 et en négatif : 12% de passable et 2% de nul.

Nationalité : États-Unis. Genre : investigations, drame inspiré d’une histoire vraie.

05/01/2018

Commentaires (3)

michel
  • 1. michel | 12/01/2018
J'entends ("la dispute" sur France cul) que les intellectuels critiquent méchamment ce film que la pub ose comparer au "loup de wall sreet"et risque d'amoindrir leur vénération pour Scorcese.
Raison de plus pour ne pas bouder un certain plaisir à suivre Jessica Chastain, dans sa garde robe souvent un peu ringarde mais parfois affriolante.
Aaron Sorkin n'est sans doute pas un grand metteur en scène mais comme scénariste on lui doit la série "A la Maison Blanche"(West wing), ce qui n'est pas rien !
fabulgone
Complètement d'accord avec toi, la parole est trop souvent laissé aux bobos-intello-pseudo psycho-tartineurs de tartines qui snobent le vrai peuple et les vrais spécialistes. Non seulement comme tu dis Jessica Chastain est affriolante ce qui ne gâche rien, mais elle a un vrai talent. Et ce film est différent du "loup de Wall Street". P.S. j'aime le raccourci du débat "France cul".
michel
  • 2. michel | 07/01/2018
Pour appuyer le "oui, mais bon !", j'ajoute que "Le grand jeu" est aussi le nom d'un groupe littéraire autour d'une revue de ce nom, proche du groupe surréaliste, à la fin des années 20.

Ajouter un commentaire