Numéro Une

comédie dramatique de Tonie Marshall

Emmanuelle Blachey est une ingénieure brillante et volontaire, qui a gravi les échelons de son entreprise, le géant français de l'énergie, jusqu'au comité exécutif. Un jour, un réseau de femmes d'influence lui propose de l'aider à prendre la tête d'une entreprise du CAC 40. Elle serait la première femme à occuper une telle fonction. Mais dans des sphères encore largement dominées par les hommes, les obstacles d'ordre professionnel et intime se multiplient. La conquête s'annonçait exaltante, mais c'est d'une guerre qu'il s'agit.

Numéro Une afficheTonie Marshall nous propose la trajectoire contemporaine d’une femme face à la violence absolue des rapports de pouvoir. Un film passionnant, tonique sans cliché sur le machisme en dénonçant le sexisme avec subtilité, élégance, justesse.

Emmanuelle Devos est excellente, partagée entre fragilité et détermination évitant la caricature et la victimisation. Elle fait la démonstration d'un incontestable talent de comédienne et j’ai particulièrement apprécié la scène emblématique où nous trouvons une belle analogie entre son propre combat et le tableau de la célèbre pièce de théâtre qu’elle récite avec sa fille sur le chemin de l’école qui n’est autre que le duel entre Cyrano et le vicomte et qui commence par ‘’Je jette avec grâce mon feutre’’ pour se terminer avec la troisième réplique de ‘’À la fin de l’envoi je touche.’’

Nous retrouvons avec plaisir à ses côtés : l’élégant Sami Frey, Richard Berry parfait, Benjamin Biolay cynique et crédible, Suzanne Clément très juste et aussi Francine Bergé, Anne Azoulay, John Lynch

Un bon sujet, un bon film qui plaide en faveur de la cause des femmes sans manichéisme, c'est plutôt agréable.

Opinion des gens :
Presse – 82% de positif dont 7% de 5/5 et 28% de 4/5 et en négatif, 15% de passable et 3% de mauvais.
Spectateurs – 73% de positif dont 11% de 5/5 et 23% de 4/5 et en négatif 23% de passable et 5% de mauvais.

Nationalité : France. Genre : comédie dramatique.

Commentaires (2)

fabulgone
Je tenais à ce que son nom figure dans le casting car je l'ai vue notamment dans plusieurs films des années 60/70, la religieuse, Benjamin, Mr Klein, le toubib... erreur impardonnable rectifiée immédiatement. Elle n'a que dix ans de plus que moi...
michel
  • 2. michel | 11/11/2017
Francine Bergé , n'écorchons pas son nom ! il est heureux de la revoir après des années (décennies ?) d'absence à l'écran, tant il est vrai qu'on ne propose guère de rôles féminins aux personnes de son âge qui doit être maintenant respectable.

Ajouter un commentaire