Les nouvelles aventures de Cendrillon

parodie de Lionel Steketee

C’est l’anniversaire de Julie mais elle semble être la seule à s’en souvenir… Marco, l’homme qu’elle aime secrètement, l’appelle et lui annonce qu’il va passer chez elle ; en fait c’est pour lui déposer son fils car la baby-sitter a eu un contretemps. Julie est effondrée, tout le monde la considère comme une boniche. Seule avec ce petit garçon, particulièrement odieux, Julie décide de lui raconter l’histoire de Cendrillon… enfin presque.

Cendrillon afficheLionel Steketee nous propose ici un film de la même veine que « les nouvelles aventures d’Aladin » de 2015. Le point commun réside dans la critique des spectateurs qui cette fois encore est très partagée dans les extrêmes « On aime ou on n'aime pas ! », avec cette fois encore seulement 48% d’avis positifs.

Je ne sais pas si la Cendrillon de 2017 réussira malgré tout, à faire aussi bien qu’Aladin en attirant un grand nombre de spectateurs (près de 4.5 millions d’entrées et le film avait engrangé en recettes, le double de son investissement) mais je le lui souhaite.

Ce n’est pas du grand cinéma et l’humour décalé comme l’autodérision, peut en toute logique déplaire et déstabiliser. Pour ceux qui ne craignent pas le second, voir le troisième degré, ils ne seront pas déçus.

L’histoire est originale, pleine de surprises et en fait nous nous demandons, car il y a suspense : « comment le scénario, va-t-il parvenir à une fin heureuse ? » Il y arrivera bien sûr... Les chansons sont croquignolettes, le mélange de plusieurs contes est sympa, et les allers-retours entre présent et fiction est bien vu ; de même les décors et les quelques effets spéciaux sont plutôt bien réalisé.

Didier Bourdon, le Roi, et Josiane Balasko, la Marâtre, sont très drôles. Jérôme Commandeur nous apporte son excellent ton décalé à ce gros pastiche. Vincent Désagnat, qui joue un personnage sans prétention est touchant et amusant en comique pas drôle ; J’ai aussi apprécié l’idée de la bonne fée (qui n’a pas été du goût de tout le monde).

Marylou Berry est parfaite dans son style sarcastique et dynamique et ses répliques cinglantes avec (sa maman dans la vraie vie) la Marâtre. Quant aux autres protagonistes, ils tirent également leur épingle du jeu. Nous sommes vraiment dans un film où il appartient à chacun de se faire son opinion.

Opinion des gens : boudé par la presse, leurs rares avis ne sont pas suffisamment significatifs et tout aussi tranchés que les 48% de positif pour les spectateurs, 7% de passable et 45% de mauvais ou nul.

Nationalité : France. Genre : comédie, pastiche, dérision.

Ajouter un commentaire