Jeune femme

film de Léonor Serraille

Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.

Jeune femme - afficheLa réalisatrice Léonor Serraille, nous propose le portrait d’une jeune femme bipolaire, confuse, instable, passant à d’extrêmes changements d’humeur, de la dépression à l’euphorie en passant par la colère.

Lætitia Dosch est tout simplement extraordinaire Elle exprime sa souffrance d’avoir été délaissée et sa volonté farouche de reconquête dans son parcours chaotique, course à l’emploi, débrouille financière et fracture sociale, où elle pousse les personnes de son entourage à leur extrême limite. Elle génère son propre handicap pour tous les aspects de la vie quotidienne.

C’est grave et léger à la fois, très rythmé avec une musique souvent entêtante. Paris est une ville où l'on est anonyme, où l'on se perd, mais où elle parvient à surnager. Nous assistons au portrait d’une jeune femme qui refuse de rentrer dans les clous jusqu’à ce qu’elle trouve dans « un bar à culottes (sous-vêtements féminins de marque)  » comme elle dit, un emploi où elle va s’intéresser, trouver matière à se réguler et à se lier d’amitié avec un vigile pour doucement commencer par rentrer dans le rang.

Mais auparavant, nous avons le sentiment confus qu’elle virevolte, passe d’un moment de sa vie à un autre sans que nous sachions comment elle en arrive là. Un film haut en couleurs où Laetitia Dosch joue à merveille, parfaitement accompagnée par de très bons seconds rôles : Souleymane Seye Ndiaye, Léonie Simaga, Nathalie Richard. C’est parfois essoufflant, mais surprenant, captivant et original. Il va sans dire que ce n’est pas un long métrage tout public et qu’il vaut mieux avoir lu au préalable un peu du scénario. Ce film passe en fait dans de petites salles comme les Lumière Bellecour, Terreaux ou Fourmi.

Recevoir un prix à Cannes, n’est pas toujours synonyme de ‘’à voir absolument’’, il me parait ici mérité et je conseille sincèrement ce beau film.

Opinion des gens : Presse – 93% de positif dont 18% de 5/5 et 61% de 4/5avec 7% de passable. Spectateurs – 78% de positif dont 15% de 5/5 et 27% de 4/5 (c’est plus nuancé, mais plus réaliste et permet de le conseiller) et en négatif : 15% de passable, 4% de mauvais et 3% de nul.

Nationalité : France, Belgique. Genre : Comédie douce-amère atypique.

12/11/2017   

Ajouter un commentaire