The Party

Film de Sally Potter

Janet vient d’être nommée ministre de la santé, l’aboutissement de toute une carrière. Elle réunit avec son époux Bill quelques amis proches. Mais la fête prend un tournant inattendu.

ThepartySally Potter nous convie à sa party avec un film de 68 minutes pas une de plus. L'art de la concision est impressionnant mais reconnaissons que tout avait été dit ?

Le film est un jeu de massacre, une oeuvre mordante et cinglante, stimulée par un humour noir très britannique. Cynisme, jalousie, prétention : les intellectuels de gauche (parlant par respect) décrits dans ce film sont méchamment hypocrites et bougrement menteurs.

Notre plaisir vient principalement des dialogues ciselés, avec leur lot de vacheries, et de l'interprétation magnifique de chacun des acteurs. On ne s’ennuie pas une seule seconde et on se délecte des joutes verbales entre les différents protagonistes. La prouesse est collective ; certes, reconnaissons que les prestations de Kristin Scott Thomas, Cillian Murphy, Bruno Ganz et, surtout, celle de l'immense Timothy Spall qui semble venu d'une autre planète nous impressionnent.

La mise en scène, est parfaite dans sa fluidité. Un parfait exercice de style qui se rapproche sur la forme d’une pièce de théâtre filmée, un petit côté ‘’Au théâtre ce soir’’ dans cet huis-clos de toutes les vanités. Le noir et blanc rajoute à « The Party » un petit charme intemporel.

La toute dernière image réserve un coup de théâtre magistral immédiatement suivi du générique de fin. On reste sur sa faim ? C'est vrai, mais c'est parce qu'on aurait aimé passer quelque temps encore avec ces délicieux monstres.Nous sommes ici dans un cinéma aussi léger qu'une bulle de champagne mais il est bien moins inoffensif qu’il n’y parait.

Opinion des gens : Pour la presse, 64% de positif et 36% de négatif : 23% passable et 13% de mauvais. Pour les spectateurs 100% de positif, mais pas significatif avec seulement 5 avis et comme le mien est le 6e ça ne change rien.
Je vous donne donc les deux avis opposés de la presse ; je sais, c’est cornélien, oui mais bon ! Je ne peux pas vous laisser avec mon seul enthousiasme. J’étais venu avec un apriori favorable et j’ai reçu ce que j’espèrais.  
 4/5 très bien   - Satire jubilatoire, "The Party" est aussi d’une moralité féroce. Il s’agit de la part monstrueuse et faillible de chacun. Une mise en scène dynamique installée au cœur d’un décor épuré et soutenue par les dialogues ciselés, des joutes verbales qui fusent sans temps mort protègent le spectateur de tout ennui et donnent un tempo exaltant à cette comédie enlevée.
 1/5 mauvais   - Hystérie de l’interprétation, pauvreté des dialogues, incohérence du noir et blanc, ratage du dénouement : "The Party" condense tous les affreux tics du cinéma indé sans imagination.

Nationalité : Angleterre. Genre : comédie, drame, moeurs.

Cliquez pour agrandir

The party acteurs

Commentaires (2)

fabulgone
effectivement, je me suis aussi posé la question : peut-on être ministre et dans l'opposition ? Je ne connais pas le régime parlementaire anglais pour me prononcer. Dans ce film il ne faut pas oublier de signaler que le revolver joue aussi un petit rôle intéressant !
michel
  • 2. michel | 17/09/2017
Merci pour cette critique sympathique de ce film "jubilatoire" en effet !
J'ai cru comprendre moi que Janet n'était pas ministre à proprement parler mais "shadow minister" dans l'opposition travailliste au gouvernement conservateur (point de détail).
Oui, les interprètes sont merveilleux. Bruno Ganz est énervant à souhait, très éloigné de ses rôles récents. Cillian Murphy est complètement hors de lui et on ne comprend que progressivement pourquoi, tous méritent d'être cités d'ailleurs .

Ajouter un commentaire