Les Proies

drame de Sofia Coppola

En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d'un internat de jeunes filles recueillent un soldat blessé du camp adverse. Alors qu'elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l'atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu'à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

Les proies afficheSofia Coppola, primée au festival de Cannes pour la mise en scène de ce remake du film éponyme de 1971 que j’avais aimé (je l’ai en VHS), nous propose ici sa version qui se révèle en fait plus personnelle et complémentaire qu’une simple copie. J’en suis soulagé craignant la déception et n’ayant pas voulu voir les critiques en préalable à ma présence en salle.

Nous avons bien sûr un casting d’actrices cinq étoiles comme Nicole Kidman, Kirsten Dunst et Elle Fanning et j’ai un petit faible pour Amy, la jeune Oona Laurence. Colin Farrell, n’a certes pas le cynisme et la violence de Clint Eastwood, mais il tient la route et ne démérite pas.

La direction d’actrices, car ce sont ‘’elles’’ les personnages principaux, est fabuleuse. Elles se révèlent impitoyables, solidaires et puissantes face au mâle dominant. La mise en scène est élégante, privilégiant, l’attente, la suspension, le frémissement avant la partie terrifiante, vénéneuse et entêtante, toujours avec une pointe d’ironie qui affleure.

Je ne parlerai pas des différences entre les deux films pour ne rien spoiler. Mais ce film est sensuel et impressionnant avec des allusions et des répliques à double sens.

Ce n’est certes pas un film pour tout public car nous restons dans un huit clos étouffant avec peu d’actions, la violence étant plus intériorisée que réelle. Je comprends donc après coup les critiques presse que je craignais négatives et qui s’avèrent très correctes comme les critiques spectateurs et surtout celles de tous ceux qui se sont sentis un peu frustrés.
En tous cas, j’ai vraiment envie de revoir le film de Don Siegel.

Opinion des gens :
Presse – 80% de positif dont 40% de 4/5 et en négatif 14% de passable et 6% de mauvais.
Spectateurs – 53% de positif dont 6% de 5/5 et 14% de 4/5 et en négatif 24% de passable, 13% de mauvais et 10% de nul. 

Nationalité : États-Unis. Genre : Drame.

Commentaires (1)

michel
  • 1. michel | 08/09/2017
Vénéneuse, c'est bien vrai .
Il est vrai aussi qu'Amy est craquante , en plus d'être une mycologue avertie..

Ajouter un commentaire