Grand Froid

Un film de Gérard Pautonnier

Dans une petite ville perdue au milieu de nulle part, le commerce de pompes funèbres d’Edmond Zweck bat de l’aile. L’entreprise ne compte plus que deux employés : Georges, le bras droit de Zweck, et Eddy, un jeune homme encore novice dans le métier. Un beau matin, pourtant, un mort pointe son nez. L’espoir renaît. Georges et Eddy sont chargés de mener le défunt jusqu’à sa dernière demeure. Mais, à la recherche du cimetière qui s’avère introuvable, le convoi funéraire s’égare et le voyage tourne au fiasco.

Grand FroidGérard Pautonnier  nous propose avec "Grand Froid" un film où tout sort de l’ordinaire, avec un scénario loufoque, déjanté et ubuesque à l’image des trois personnages, Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont et Olivier Gourmet qui forment un trio déglingué. Des anti-héros qui font un travail d’acteurs fabuleux, caustiques, un peu tortueux, absurdes, illogiques, émouvants.

Ils sont accompagnés de seconds rôles qui parviennent quasi à les égaler et je ne vous dirais que leurs noms pour ne pas trahir l’intrigue et en dire trop ce qui reviendrait à gâcher votre plaisir de la découverte. Féodor Atkine, Philippe Duquesne, Sam Karmann, Simon André, Wim Willaert, Marie Berto et Françoise Oriane.

Les mimiques, comme les regards et les répliques sont, elles-aussi, loufoques et absurde ; Mais y-a-t-il une logique ?

Le décor est à l’identique : une rue presque sortie de nulle part, un long corbillard américain d'un autre âge, une station-service qui elle aussi est antique et bringuebalante. Tout cela est superbe, presque irréel et participe à coup sûr à la magie de l’histoire.

C’est vibrant, imaginatif, inventif et amusant malgré que le thème des pompes funèbres et de la mort soit omniprésent. Laissez-vous entraîner dans une suite de rebondissements foldingues, en rebondissements plus tendres et émouvants. Nous naviguons dans le froid glacial d’un humour bien, bien noir. Jubilatoire, on en redemande !

Opinion des gens :
Presse – 70% de positif dont 38% de 4/5 et en négatif 30% de passable (pas de mauvais ni de nul).
Spectateurs – 68% de positif dont 10% de 5/5 et 30% de 4/5 et pour le négatif, 20% de passable 8% de mauvais et 4% de nul.

Nationalité : coproduction France, Belgique, Pologne. Genre : comédie dramatique, humour noir.

Ajouter un commentaire