Atomic Blonde

Espionnage de David Leitch

L'agent Lorraine Broughton est une des meilleures espionne du Service de renseignement de Sa Majesté ; à la fois sensuelle et sauvage et prête à déployer toutes ses compétences pour rester en vie durant sa mission impossible. Envoyée seule à Berlin dans le but de récupérer un dossier de la plus haute importance dans cette ville au climat instable, elle s'associe avec David Percival, le chef de station local, et commence alors un jeu d’espions des plus meurtriers.

Affiche Atomic blondeDavid Leitch, le réalisateur du premier volet de John Wick, nous propose l’adaptation du roman «  The Coldest City » avec une vision de Berlin durant la guerre froide qui est impressionnante de réalisme.

La beauté froide de Charlize Theron n’a d’égal que son courage à effectuer elle-même les cascades des scènes de combat (elle n‘est pas une simple fenotte (femme en parler lyonnais) éthérée car elle s’est entraînée 5h par jour pendant quelques mois pour les exécuter à l’écran). Comme Sofia Boutella que j’apprécie beaucoup, les deux actrices sont toujours très impliquées dans la réalisation de leurs rôles ; intéressante aussi la scène sensuelle entre elles-deux qui casse un peu les codes machistes des films d’espionnage.

Bien sûr nous avons ici un film violent qui justifie l’interdiction aux moins de 12 ans, mais je pense que la réalité de ce monde d’agents secrets qui œuvre en coulisses, pratique le double-jeu voire le triple... n’est pas non plus un milieu où règne la tendresse et le fair-play.

Les qualités de ces deux actrices, sud-africaine et franco-algérienne sont aussi rehaussées par des seconds rôles de haut niveau dont John Goodman et James McAvoy qui est tout à fait remarquable dans le rôle d'un agent déjanté.

Le tout donne un film qui file à la vitesse d’un bolide, rythmé par une bande-son magnifique, des années 80. Rajoutons que le réalisateur nous a offert une petite touche en forme de clin d’œil sur le scénario en faisant consommer force cigarettes et petits verres de vodka par son héroïne. Outre ce clin d’œil au scénario, c’était aussi la marque des espions des romans et film des années 80 que de boire des alcools et fumer intensément, rappelez-vous, pour les plus de vingt ans, Lemmy Caution !

Ce n’est pas un film tout public, mais il est intéressant, original et en tant que grand amateur de polars, j’ai vraiment bien apprécié.

Actrices Atomic blondeOpinion des gens :
Presse – 75% de positif dont : 40% 4/5 pour le négatif, 10% passable, 15% mauvais.
Spectateurs – 78% de positif dont 11% de 5/5 et 29% de 4/5 pour le négatif, 16% de passable et 6% de mauvais.

Nationalité : Etats-Unis.
Genre : action, suspens, espionnage.

Une très belle photo qu'il convient d'agrandir en cliquant dessus

Commentaires (2)

fabulgone
mes sources ne reposent pas sur de la pub mais sur des sites fiables et cette actrice a pour habitude de gérer elle-même ses cascades.
michel
  • 2. michel | 25/08/2017
Je doute un peu, quoique dise la pub, que l'actrice ait effectué elle-même beaucoup des cascades , elle n'apparait vraiment reconnaissable , de face, qu'à la toute fin des scènes de bagarre.

Ajouter un commentaire