La jeune fille et son aigle

documentaire d'Otto Bell

Dresseur d'aigles, c'est un métier d'hommes en Mongolie.
Depuis l'enfance, Aisholpan assiste son père qui entraîne les aigles.
L'année de ses 13 ans, elle décide, avec la complicité de son père, d'adopter un aigle pour en faire un chasseur de renards.
Parviendra-t-elle à briser les traditions et à se faire accepter par les anciens du village ?

Aisholpan et son pereRéalisé par Otto Bell, à la force du poignet (pour 80.000 dollars seulement), sur la foi d’une photo aperçue dans un magazine, ce film a été une aventure en soi, tourné quelque part dans les montagnes de l’Altaï, entre la Chine et la Mongolie, avec une équipe de quatre personnes et une vieille camionnette russe. Le résultat est magique.

Ce documentaire se regarde comme un vrai film qui nous transporte dans un récit d’aventures, aux magnifiques paysages et vue aérienne, qui nous plonge dans un suspens prenant ou la tension est palpable.

Aisholpan et son aigle existent bien et toute cette histoire est vraie. Nous sortons de la projection enchanté, dépaysé et ravi d’avoir été le témoin privilégié de ce récit étonnant et stupéfiant qui ravira les plus jeunes. Un magnifique conte sur une jeune fille qui croit en ses rêves et les a réalisé.

Un seul bémol, le commentaire en français qui est un peu mièvre, alors, si vous avez la possibilité de le voir en VOST surtout n’hésitez pas.

Je précise toutefois que les intervenants français ont voulu le rendre accessible aux petits, aussi nous ne leur en tenons pas rigueur.
Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Opinion des gens :

Inutile car les critiques sont positives avec comme seule remarque les voix françaises, mais ça ne nuit en rien à la qualité des images et des « acteurs » : Aisholpan Nurgaiv la fille et Nurgaiv Rys son père.

Nationalité : Angleterre, tourné en Mongolie – genre : documentaire, action, un vrai conte de fée réel.

Ajouter un commentaire