L'Illusionniste

film d'animation de Sylvain Chomet

D'après un scénario inédit de Jacques Tati

IllusionnisteÀ la fin des années 50, une révolution agite l’univers du music-hall : le succès phénoménal du rock, dont les jeunes vedettes attirent les foules, tandis que les numéros traditionnels – acrobates, jongleurs, ventriloques – sont jugés démodés. Notre héros, l’illusionniste, ne peut que constater qu’il appartient désormais à une catégorie d’artistes en voie de disparition. Les propositions de contrats se faisant de plus en plus rares, il est contraint de quitter les grandes salles parisiennes et part avec son lapin tenter sa chance à Londres. Mais la situation est la même au Royaume-Uni : il se résigne alors à se produire dans des petits théâtres, des garden-parties, des cafés, puis dans le pub d’un village de la côte ouest de l’Écosse, où il rencontre Alice, une jeune fille innocente qui va changer sa vie à jamais.

Sylvain Chomet nous a offert en 2010 un petit bijou de film d’animation que Pathé Lyon nous permet de revoir en ce mois de mai 2017, et j’espère qu’il recevra un bel accueil du public. Tout est bien mené et sans prétention sur un scénario inédit de Jacques Tati que sa fille, Sophie Tatischeff (décédée prématurément quelques mois après la sortie du film), elle-même monteuse et réalisatrice avait confié au réalisateur.

Les cinéphiles y trouveront leur compte dans les références multiples, et notamment l'hommage général à Jacques Tati avec cet illusionniste qui en est la copie conforme. Suranné, optimiste et déprimant, mélancolique, poétique, plein de tendresse et charmant.

Nous sommes impressionnés par la belle qualité de l’animation et les images magnifiques qui nous sont offertes, comme par la bande son (car il y a très peu de vrais dialogues) qui colle parfaitement à l’histoire. Le dernier quart d’heure est très poignant avec la séparation du vieil homme et de la jeune fille, chacun prenant une nouvelle route.

Ce film est superbe parce qu’il véhicule un mélange unique de poésie, de burlesque et de mélancolie, tout ce qui caractérisait l’univers personnel de Tati. Vous avez peu de chance de le voir et j’ignore s’il existe en version à la demande sur les services de vidéo des nouveaux opérateurs de télévision. Je me trouve privilégié de l’avoir vu. Ce film ne convient toutefois pas aux enfants de moins de 10ans qui auraient du mal à suivre.

Opinion des gens :
Presse – 96% de positif dont 28% de 5/5 et 56% de 4/5 pour le négatif 4% de passable.
Spectateurs – 66% de positif dont 17% de 5/5 et 31% de 4/5 pour le négatif 27% de passable, 5% de mauvais et 1% de nul.
C’est un film un peu déroutant, il faut le savoir car l’univers de Tati est un peu particulier ; ce n’est ni du Disney, ni du Miyazaki, ni du Pixar pour enfant. Regarder la bande annonce est indispensable avant d’aller le voir.

Nationalité : France - Angleterre. Genre : comédie dramatique

 

Ajouter un commentaire