Indiana Jones - opus 01

Les aventuriers de l'Arche perdue

1936. Parti à la recherche d'une idole sacrée en pleine jungle péruvienne, l'aventurier Indiana Jones échappe de justesse à une embuscade tendue par son plus coriace adversaire : le Français René Belloq. Revenu à la vie civile à son poste de professeur universitaire d'archéologie, il est mandaté par les services secrets et par son ami Marcus Brody, conservateur du National Museum de Washington, pour mettre la main sur le Médaillon de Râ, en possession de son ancienne amoureuse Marion Ravenwood, désormais tenancière d'un bar au Tibet. Cet artefact égyptien serait en effet un premier pas sur le chemin de l'Arche d'Alliance, celle-là même où Moïse conserva les Dix Commandements. Une pièce historique aux pouvoirs inimaginables dont Hitler cherche à s'emparer...

Les aventuriers de l arche perdueLes cinémas Gaumont Pathé nous offrent, pour notre plus grand plaisir, une rétrospective des trois premières aventures fabuleuses d’Indiana Jones. Le public ne s’y est pas trompé en venant nombreux voir le premier volet de cette série qui a connu un énorme succès populaire.

Steven Spielberg était en 1981 au sommet de son art où la précision horlogère de la réalisation, n’égale que le sens du merveilleux sur un arrière-plan dramatique : la lutte contre le nazisme. Dès les premières images nous sommes accrochés à nos sièges face aux dangers que le professeur-archéologue doit affronter : piège en tout genre, araignées, énorme boulet roulant, fléchettes empoisonnées...

On le retrouve ensuite à l’université où les cours sont suivis par une majorité de minettes qui lui jettent des regards énamourés incendiaires dont une, lorsqu’elle ferme les yeux, fait apparaître sur ses paupières ‘’I love’’ ‘’You’’. Le ton est donné, ce sera une aventure placée sous le signe de la légèreté.

L’aventurier-archéologue sera accompagné de la piquante Marion Ravenwood interprété par la belle et talentueuse Karen Allen au sourire radieux et polisson qui forme avec Harrison Ford (son chapeau et son fouet), un couple de cinéma mythique. Nous faisons la connaissance de Marion dans un bled improbable et perdu du Népal où nous la voyons boire comme un trou des petits verres de ‘’gnôle’’ gagnant une compétition face à un adversaire rougeaud qui s’écroule le premier.

Les combats, les cascades, les courses-poursuites sont dignes des aventures de Tintin, Bob Morane et autres James Bond... Action, rigolade, aventure et musique de John Williams accompagnent un scénario ébouriffant dans la grande tradition du film d'aventures !

Notons pour la petite histoire que le tournage s’est effectué en France, dans l’ancienne base allemande de sous-marins de la Rochelle, en Tunisie, à Hawaï et à Borehamhood en Angleterre. Spielberg avait fait construire tous les décors en maquette pour bien choisir ses angles de caméras ! Quant au tombeau égyptien avec ses milliers de serpents (une scène culte) il a été entièrement réalisé en studio.

Un grand moment de cinéma que l’on pouvait voir ce vendredi 2 juin à 20h en version française à Vaise ou en VOST à Bellecour ce qui fut mon choix car j’avais vu le film en VF à sa sortie. Et bien je le confirme ! la VOST, c’est 20% de bonus en plus avec les vrais dialogues et la voix originale d’Harrison Ford. La salle était pleine avec une majorité de 30/40 ans et une parité de fenottes et de gones. J’étais un des rares cheveux blancs. Nul doute que les deux prochains  volets vont connaître le même succès. Merci Gaumont !

Opinion des gens en 1981 :
Presse – 100% de positif dont 80% de 5/5.
Spectateurs – 95% de positif dont 54% de 5/5 et 33% de 4/5 et pour le négatif : 4% de passable et 1% de mauvais.
Il y a 36 ans, les gens étaient plus sympathiques dans leurs critiques. Sommes-nous devenus plus difficiles, plus exigeants ? Étions-nous plus naïfs ?

Nationalité : États-Unis. Genre : aventure, action, humour

Marion et indiana

Ajouter un commentaire