Sage Femme

film, drame de Martin Provost

Claire est la droiture même. Sage-femme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

Sage femmeMartin Provost va nous faire vivre une multitude de sentiments beaux et en même temps difficiles et compliqués avec cette histoire d’une relation faite d'urgence, urgence pour Béatrice à donner de l'amour à celle qu’elle a abandonnée et trahie.

Un film qui magnifie la tendresse et la délicatesse au plus haut point ! Une histoire de retrouvaille de deux êtres que tout oppose, l’une trop sage et l’autre égocentrique et insouciante. Catherine Frot est presque trop prise dans son rôle de sage-femme avant de prendre une dimension différente qui va la rendre émouvante et très juste tandis que Catherine Deneuve n'aura jamais été aussi spontanée et fraîche que dans cette composition très en phase avec son état d'esprit naturel.

Nous pouvions craindre que ces deux grandes Dames du cinéma soient en confrontation alors qu’elles sont totalement complices, sans que l’une d’elles ne cherche à se mettre en valeur. S’y engouffrent des rôles secondaires comme Olivier Gourmet épatant en compagnon de Claire, tranquille et attachant et Quentin Dolmaire, le fils tout en sobriété.

Dans la deuxième partie, nous avons quelques moments où le film s’étire, mais il reste un film sensible et enthousiaste. Une jolie ode à la vie et à la liberté, un rendez-vous de dernière minute avec le bonheur, qui va se révéler nécessaire, profond et salutaire pour les deux femmes.

Un film incontournable pour ceux qui sont, avouons-le, un peu fan des deux Catherine, réunies pour la première fois à l’écran.

P.S. - Le titre du film est bien sage femme sans le tiret car il ne s’agit pas de la profession de Claire mais bien de sa trop grande « sagesse ».

Opinion des gens :
L’accueil enthousiaste de la presse est atténué par l’avis des spectateurs car ce film repose sur les deux actrices et peut désorienter par son ‘’professionnalisme’’ empreint de talent et de retenue.
Presse – 84% de positif dont 8% de 5/5 et 64% de 4/5 et en négatif : 12% de passable et 4% de mauvais.
Spectateurs – 60% de positif dont 17% de 5/5 et 22% de 4/5 et en négatif : 27% de passable, 9% de mauvais et 4% de nul

Ajouter un commentaire