Paula

biopic drame de Christian Schwochow

À Brême en 1900, peindre est une vocation inadmissible pour une femme ; tout juste un passe-temps et encore, en suivant les exigences du réalisme. Ce n’est pas le cas de l’exubérante Paula Becker. Ses tableaux sont plutôt expressionnistes. Désireuse d’être reconnue lorsqu’elle aura trente ans, la jeune femme part pour Paris. Elle abandonne son mari et mène une vie de bohème, fascinée par les avant-gardes de l’époque…

PaulaChristian Schwochow propose un film sur une période de la vie de Paula Becker, morte à 31 ans, la première femme à avoir été, comme Cézanne, pionnière de l’art moderne et surtout la première femme peintre expressionniste qui bénéficie à ce jour d’un musée entièrement dédié à ses œuvres à Brème.

Une femme créative et peintre était inadmissible en Allemagne au tout début du XXe siècle. Un de ses professeurs de peinture ne lui dit-il pas :
« La seule chose qu’une femme puisse créer est un enfant ! »

Le réalisateur a voulu brosser l’image d’une jeune femme en révolte désireuse d’être reconnue. L’interprétation de Carla Juri est impressionnante et nous donne l’impression d’être un monstre d’égoïsme délaissant jusqu’à sa plus proche amie, dans sa rage de réussite.

Voir ce film au premier degré est certainement déroutant alors que le scénario tient la route, les images sont d’un esthétisme parfait et la caricature de certains personnages ne fait que souligner la décadence d’une bourgeoisie allemande qui se dirige sans le voir vers le premier conflit mondial.

Paula et roxaneDe plus le monde de l’art à Paris est sublimé par les décors, les costumes, les séances de poses surprenantes. C’est un film d’auteur qui ne passe que dans très peu de salles et c’est bien dommage qu’il ne bénéficie pas d’une présentation préalable.

Personnellement je l’ai apprécié parce qu’il est une ode à la femme libre et espiègle à une époque où les maris jaloux faisaient interner leurs épouses trop ambitieuses pour hystérie.

Son amie jouée par Roxane Duran, excellente, apporte aussi de vrais moments de fraîcheur et de spontanéité. Un beau film qui, à défaut d’être vu par un nombre suffisant de spectateurs, est relativement bien perçu par les critiques de la presse.

Opinion des gens :
Presse – 72% d’avis favorable dont 16% de 4/5 ; en négatif nous avons 16% de passable et 12% de mauvais.
Spectateurs – 50% favorable dont 16% de 4/5 et 50% de passable (pas de mauvais ni nul). Seulement 6 spectateurs ont donné un avis 3 bons et 3 passables.

Commentaires (1)

michel
  • 1. michel | 07/03/2017
Le film propose davantage une biographie de Paula qu'une approche de l'acte créateur.
On ne la voit pratiquement pas peindre vraiment à proprement parler, on la voit seulement elle en train de peindre mais pas sa toile en cours de réalisation. Eternelle difficulté de saisir le moment créatif.
Ceci précisé de ce qui n'est pas visible , la beauté de ce qui est montré est en tous points remarquable, et l'intrigue n'est pas si linéaire qu'il parait, la dernière partie réservant quelques surprises et rebondissements, jusqu'à la "chute" finale !

Ajouter un commentaire