Manchester by the sea

Mélodrame de Kenneth Lonergan

MANCHESTER BY THE SEA nous raconte l’histoire des Chandler, une famille de classe ouvrière, du Massachusetts. Après le décès soudain de son frère Joe (Kyle Chandler), Lee (Casey Affleck) est désigné comme le tuteur de son neveu Patrick (Lucas Hedges). Il se retrouve confronté à un passé tragique qui l’a séparé de sa femme Rani (Michelle Williams) et de la communauté où il est né et a grandi.

Manchester by the sea - afficheKenneth Lonergan, nous propose un film pudique et bouleversant sans facilité émotionnelle. C’est pourquoi lorsque nous découvrons l’origine de la tragédie qui a transformé Lee (Casey Affleck) en cet homme bourru, mal dans sa peau et parfois violent, nous ne pouvons rester indifférents et nous comprenons le poids énorme qu’il porte et qui le hante.

Le scénario est impeccable et même implacable et Casey Affleck, sans sur-jouer, nous offre une interprétation parfaite dans sa démarche, ses regards et ses intonations. Je retiens aussi la scène de retrouvaille avec son ex-femme interprété avec une charge émotionnelle très forte par Michelle Williams dont la discrétion dans sa vie personnelle n’égale que son talent et sa reconnaissance par la profession. Je l’ai vue dans « Shutter Island » et « Le secret de Brokeback Montain » et elle vraiment brillante.

Lucas Hedges qui joue le neveu  Patrick nous offre dans cette atmosphère oppressante  un peu de légèreté avec un jeu d'acteur tout en finesse.

Juste un petit passage qui est bouleversant  et pour lequel  je n’ai pas vraiment apprécié la bande son. À mes yeux et surtout mes oreilles ce passage ne méritait pas d’être accompagné par l’adagio d’Albinoni joué aussi fort. Je ne vais pas développer pour ne pas en dire trop.

C’est bien sûr un mélodrame et ne vous attendez pas à voir un simple film de divertissement mais un film profondément juste, humain et sensible qui ne vous laissera pas indifférent. Il nous touche dans nos émotions les plus vives, surtout si comme moi vous êtes aussi, un parent.  Les critiques presse sont assez dithyrambiques et je préfère celle des spectateurs qui mettent la barre un peu moins haut sans diminuer la valeur de ce film indépendant qui mérite d’être vu.

Opinions favorables :
Presse – 96% avec 61% de 5/5 et 35% de 4/5 (et oui ça existe !) – juste un petit 4% de mauvais
Spectateurs – 83% dont 20% de 5/5 et 43% de 4/5 – nous avons toutefois 10% de passable et 7% de mauvais.

Commentaires (1)

Fabulgone
  • 1. Fabulgone | 11/02/2017
ceci est un test

Ajouter un commentaire