Loving

Histoire, biopic de Jeff NIchols

Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.

Loving afficheJeff Nichols nous conte cette histoire avec grâce, pudeur et sensibilité. Il nous montre ce couple au nom prédestiné avec une simplicité proche du dépouillement ce qui contrarie certainement une partie des spectateurs car nous n’avons pas les scènes habituelles de violences racistes ni les scènes de procès interminables, juste la détresse d’un couple qui ne comprend pas l’interdit.

Joel Edgerton est parfait dans le rôle de Richard Loving, simple ouvrier blanc, taiseux, mélange d’innocence et de dignité, frustre dans ses propos mais qui entoure tendrement sa femme pleine de charme et d'une délicatesse inouïe. Il s'agit bien sûr de Mildred, interprétée par Ruth Negga, formidable Brindille qui ploie mais ne rompt pas, prête à tout en faisant confiance aux mains tendues et qui va oser et tenter le tout pour le tout. Elle illumine l'écran par sa fraîcheur et son apparente fragilité.

Jamais l'Amour n'a été si bien montré, tout passe par les silences, les peurs, mais aussi l'espoir toujours présent au fond des yeux. Ce film est un enchantement poignant et véritable, qui pointe avec précision sur la bêtise de l'homme et son racisme exécrable empêchant deux êtres de s'aimer. C’était en 1958 soit il y a tout juste 60 ans !

Un film humain, magique et puissant, porté par deux acteurs simplement éblouissants.

Opinion des gens :
Presse – 92% favorable dont 9% de 5/5 et 75% de 4/5.  Pour les avis négatifs : 4% de passable et 4% de mauvais.
Spectateurs – 76% favorable dont 2% de 5/5 et 44% de 4/5. Pour les avis négatifs : 16% de passable, 5% de mauvais et 3% de nul

Ajouter un commentaire