La Communauté

Film d'auteur de Thomas Vinterberg

Dans les années 1970, au Danemark, Erik, professeur d'architecture, et Anna, journaliste à la télévision, s'installent avec leur fille de 14 ans, Freja, dans une villa d'un quartier huppé de Copenhague où ils décident de tenter l'expérience de la communauté. Ils y invitent donc des amis mais aussi de nouvelles connaissances à partager là une vie en collectivité où toutes les règles, toutes les décisions sont prises de manière collégiale et soumises à un vote. Si leur communauté favorise l'amitié, l'amour et l'intimité du groupe, une liaison amoureuse entre Erik et l'une de ses étudiantes va venir perturber la vie de tous...

La CommunauteUn film d’auteur, proche de Thomas Vinterberg, le réalisateur, qui a vécu dans une communauté au Danemark pendant son enfance, mais ce film anticonformiste ne relate pas son expérience, même si elle en alimente la trame.

L’histoire pleine de tendresse et de nostalgie, se suit agréablement par la fluidité du scénario et aussi par la performance de Trine Dyrholm qui interprète excellemment Anna ; elle est bouleversante et attachante et mérite son prix de meilleure actrice, décerné à Berlin.
Toute la distribution est de qualité avec une direction d’acteurs parfaite et des plans rapprochés sur les visages qui accentuent les sentiments.

Ce film montre aussi la limite de cette utopie communautaire des années soixante-dix, avec la difficulté du partage des sentiments amoureux, mais tout se fait sans violence, par petites touches et sans excès. C'est tout de même un mélodrame qui reste fort et nous donne à réfléchir sur la notion de communauté.

Il n’est jamais sombre ou plombé car il comporte beaucoup de moments plaisants et l’amitié entre tous reste omniprésente.

La reconstitution de Copenhague est particulièrement bien soignée et chaque protagoniste est mis en valeur. Un très beau film danois, néerlandais et suédois qu’il ne faut pas aller voir en s’enfermant dans un premier degré. De plus, la nudité dans les pays scandinaves est naturelle, sans gêne comme c'est le cas dans les pays latins ; il n'y a donc pas de voyeurisme mais je conçois que cela peut mettre mal à l'aise ou choquer.

Opinion des gens :
Presse - 60% d'avis favorable avec 30% de 4/5 et 30% de 3/5 - 26% de passable  et 14% de mauvais; Pas de nul à 0/5
Spectateurs - 11% 5/5, 26% 4/5 33% 3/5  = 70% de positif -  16% de passable et 14% de mauvais ; pas de 0/5

Ajouter un commentaire