Magie de Noël aux pays imaginaires

Chaque année, je réalise un village qui célèbre les fêtes de fin d'année sans connotation ostentatoire, juste pour faire sourire et peut-être réfléchir. Mes figurines s'installent à leur gré comme dans une écriture automatique. Je découvre alors un scénario qui me donne l'idée de transformer une image statique en un conte certes loufoque mais intemporel et presque réaliste. Cette année mon village se décline en trois thèmes : festif, féerique, sacré.

Laissez-vous emporter par la magie de Noël et n'oubliez pas de cliquer sur les images pour les agrandir.

Vous pouvez également conserver cette histoire en la téléchargeant : Noël 2014

Le royaume Orchidée

1orchideeIl était une fois, dans un pays que tu ne peux pas connaître si ton cœur est trop rigide, un monde merveilleux où en fermant les yeux, tu peux pénétrer, sentir les odeurs fleuries et musquées des fleurs exotiques qui exhalent leurs parfums ambrés même en plein hiver. Il te suffit pour ça d’un peu d’imagination. Nous sommes au royaume de « L’Orchidée ». Pour l’atteindre, rends-toi au quai Pi-trois-quatorze-cent-seize à la gare Gamelle. Là, tu prends Teufteuf le train volant. Son air vétuste ne doit pas te décourager et d’ailleurs fies-toi à son sourire car il te conduira au pied de la grande colonne où le regard bienveillant des deux maîtres des lieux faciliteront ta visite.

Le premier, Bonhomme de neige est éphémère et ne dure que le temps d’une froidure persistante. Ta visite ne doit donc pas se prolonger au-delà de cinq degrés Celsius ou quarante et un degré Fahrenheit si tu préfères. Mais ça caille quand même et t’as intérêt à tailler la route avant que tu ne disparaisses et restes bloqué jusqu’au prochaines gelées.2bonhommes

Le second, Bonhomme d’hiver arbore un bel uniforme d’aviateur américain qui lui aurait été dessiné en 1931 par un certain Haddon Sunbloom, illustrateur de Coca-cola. Nous évoluons dans un temps où les temps se rejoignent. Mais c’est une autre histoire. Nous sommes en période de Saturnales à quelques jours de l’an 1. Te voici donc à l’entrée des trois mondes qui te dévoileront les grands mystères du passé, du présent et de l’avenir.

 

Arrivée à Schnokeloch

Nous voici au seuil des trois royaumes devant Nez-carotte le géant ami de Rubeus Hagrid, garde-chasse et gardien des clés de Poudlard l'école des sorciers.

-   Bien le bonjour ! voulez-vous entrer, ma pelle est toujours prête pour déneiger votre chemin. attendez juste un moment car Droopy le maître de cérémonie en livrée ( chien anthropomorphe qui se tient debout comme les humains dont il imite à la perfection la gestuelle) s'adresse à Panpan. Celui-ci, placé entre son ami Bambi et Féline la biche, mère de Bambi, attend de recevoir l'ordre de frapper les trois coups pour initier l'histoire qui va commencer. C'est chose faite et nous voici à Schnokeloch.

Ce paisible petit village alsacien avait vainement essayé de satisfaire toutes les demandes de Hans le fils du bourgmestre sans y parvenir ; alors Hans, complètement méchant, jamais content quitta sa terre natale à la recherche d'Utopia le monde qui satisfait tous les désirs. Il parait qu'il cherche encore et ne reviendra pas pour le plus grand soulagement des habitants qui chantonnent :

Le Hans de Schnokeloch il a tout ce qu'il veut

Mais ce qu'il a, il n'en veut pas

Et ce qu'il veut, il ne l'a pas.

Le Hans de Schnokeloch est parti, c'est tant mieux

Un jour si j'en ai le temps je vous raconterai son histoire.

Aujourd'hui 17 décembre les fêtes des saturnales commencent. Tout un chacun est parti faire ses emplettes pour offrir comme il se doit, aux adultes des cadeaux et aux enfants des friandises. Sur le toit d'une maison on aperçoit Tibiscuit le bonhomme paind'épice qui jouait dans la série de films d'animation Shreck et qui est indissociable des contes fantastiques. Pour cette histoire, il est la création en pâte à sel de Ginie la pie qu'on aimerait voir plus souvent piapiater avec nous.

Monsieur Grosspanar (grand-pied) rentre chez lui accompagné de ses enfants.

-   Dépéchons-nous, dit-il, votre mère nous a préparé une flammeküeche (tarte flambée) selon la recette de Tipiak le pirate et en dessert un apfelstrudel (tarte au pommes hongroise)

-   Miam ! c'est bien meilleur que le big-mac de monsieur Donald dit en riant la fillotte.

-   Et que le couscous de sidi Garbit renchérit Pierrot le gosse bien démenet qu'a pas sa langue dans la bouche de sa cousine. Mais voyez Pluto ! rajoute-t-il.

Il parlait du chien Pluto qui avait saisi dans sa gueule la poupée que deux enfants cherchaient à reprendre.

-   Pluto, arrête de faire des bétises et rends-moi ma poutrone ! quinchait la gisquette.

-   Lache ce baigneur ou tu vas coucher dehors cette nuit ! criait le gamin.

-   J'aime bien mes maîtres ! grognait Pluto, ils adorent jouer avec moi.

La colline Kiprie

 Arrivant au pied de la colline Kiprie nous traversons le terrain de jeux où deux enfants font de la balançoire et trois autres jouent à saute-bonhommeneige. Leurs éclats de rires s'arrêtent en entendant des cris. 

Arreluquant en haut, on remarque un cuchon de monde que sont sortis de l’église, alertés par des quinchements qui proviennent d’une luge dévalant la pente.

A l’arrière, papy Sucramix affolé se cramponne d’une main à sa fillotte Lillix et se voile la face de l’autre en bieurlant :

-   On va s’écrabouiller, faire patacul, se briser les os !

-   T’inquiète dit en riant la mominette, j’ai les rênes bien en mains !

Au pays des Contes

Lillix pensait à son séjour en Laponie où l’an dernier, avec la Reine des neiges elle dirigeait les rennes qui tiraient le traîneau volant chargé de friandises pour les distribuer dans les villages du royaume le dernier jour des saturnales, la nuit du 24 au 25 décembre. Et pis d’abord, nous sommes dans un conte ; elle sait bien que comme le coyote de Tex Avery, même si elle s’encadre la planète en se viandant au sol, elle se relèverait indemne.

Au royaume de l’orchidée, chacun attend que se réalise la prophétie du Druide Bisedessouleguix qui prédit qu’un soir, aux alentours du solstice d’hiver, la Virgo Parturae (jeune femme vierge) mettra au monde un enfant-roi, incarnation de Belenos le dieu solaire fils de Taranis, le dieu du ciel du tonnerre et de la foudre (ça vous rappelle pas Zeus, Jupiter ou Odin ?). Sa mission étant de séparer le bien du mal, il doit unifier toutes les religions pour que cessent les guerres. C’est pas vraiment ce qui s’est passé mais nos braves Schnokelochgones (dénomination des gens du village) qu’en avaient ras le bonnet de la guerre des Gaules, de Panonie de Britania et d’Etcétéra… étaient plein d’espérance.

Naphtalin, frère de Nez-carotte, est le gardien préposé à la frontière de Knokeloch et du pays des Contes. Avant de nous laisser franchir la frontière, il assure :

-  Tout est calme sous l'aile protectrice de Maître Hibou et des trois fées, la Marraine de Cendrillon, Clochette, et la fée Bleue. Il est vrai que nous sommes aussi en période de trêve de Saturne (Noël n'existe pas encore). Naphtalin est un peu comme la mère Cottivet du cent moins n'un (99) de la Montée de la Grand'Côte, il aime bien raconter.

-  Arreluquez dit Naphtalin, Timide en pince pour Blanche Neige, un vrai "amant de la lune" (amoureux timide) ; le Pôvre, il a pas le ticket. Blanche Neige qu'est déjà un prix de Diane rêve que du prince charmant. Ce que Timide ignore, c'est que le joli petit lot va devenir une princesse pourchassée par la marâtre qu'a fermé le parapluie de son papounet avec une omelette aux Amanites phalloides. La belle trouvera refuge dans la cambuse qu'il partage avec ses copains mineurs qui exploitent une mine de diamants. Leur cabane est toute proche de leurs voisins, les Ingalls qu'ont une petite maison dans la prairie. Le père est bucheron et leur fille, Carrie, une pisse-trois-gouttes un peu bredine, fait rien qu'à se rouler dans l'herbe !
 

- Dis-moi mon papounet, demanda Pinocchio comment trouves-tu mon nouveau pif, je l'ai fait raccourcir par un chirurgien esthétique le docteur Bistourix ?
- Tip top répondit Gepetto, Ces toubibs brésiliens sont de vraies pointures. Mais maintenant vas-tu me promettre de ne plus dire de mensonges !
- J'voudrais ben, mais j'peux point. J'ai un peu les foies de me gourer. Le carabin des boyaux de la tête y m'a dit que si je mens, c'est à cause de ma langue fourchue réminiscence du bois d'arbre dont on ne fait pas que des flûtes mais aussi des pantins. Mais promis, je vais faire des efforts !

Terminons cette visite au pays des Contes avec Cendrillon et prince Charmant lequel avait été éduqué aux bonnes manières par Lady Palace (Valérie Lemercier).

Outre "la chasse à courre en trottinette", "Comment péter dans la soie !" fait partie des leçons d'anthologie, j'en ai retrouvé la trace. Pas du pet, du sketch que voici :

https://www.youtube.com/watch?v=_cd2GC3FO8U

La crèche

Voici qu'apparaissent les premiers personnages issu de la crèche provençale initiée à la révolution quand le culte fut interdit et par Louis Laniel, marseillais, qui en 1800 allait continuer la tradition.
De gauche à droite nous avons : Marthe la revendeuse avec l'ail et l'oignon, Bréguéto la femme aux choux fleurs, Tapeno le joueur de tambourin (avec qui j'ai un point commun : pour 5 euros je commence à parler, mais il en faudra 10 pour que je me taise), Margarido l'aïeule courbée sur son parapluie et Lou Pastou le berger. 
Au fond on aperçoit les rois mages, Gaspar l'asiatique qui règne sur les indes, Melchior roi de Perse de race blanche qui règne sur tout le pourtour méditerranéen et Balthazar roi d'Arabie qui règne sur le Moyen-Orient et l'Afrique le long d'une ligne allant de la Mauritanie au Yémen.

Terminons notre visite par Grasset et Grasseto, les deux vieux qui symbolisent la fidélité dans la continuité ce qui n'est pas évident de nos jours où les sirènes de l'égoïsme et du chacun pour soi sont bien actives. Derrière eux, le petit bonhomme avec son fanal symbolise le phare pour guider les égarés et les aider à retrouver leur chemin et aussi la lumière qui éclaire le monde et émane de l'enfant-roi qui est : l'incarnation du fils de Dieu pour les Chrétiens, de Belenos fils de Taranis pour les Gaulois, de Râ le dieu solaire engendré par la déesse Isis pour les Égyptiens et de Sol Invictus (soleil invaincu) incarnation du fils d'Ahura Mazda pour les Perses et les pratiquants du culte de Mithra. L'histoire ne retiendra que la prophétie de Michée avec Jésus fils de Dieu né de la Vierge Marie.

Le Créateur connaissant la faiblesse des hommes avait aussi envoyé un messager de paix et d'amour. Il ne se dévoilera qu'à la fin du XIXème siècle et il a depuis : "a long long way from home" un très long chemin à parcourir jusqu'à la fin de sa mission, le slogan final repris par Lucky Luke dans chacun de ses albums. Ce messager est actuellement connu sous le sobriquet de Père Noël... mais c'est une autre histoire.

Voici donc la crèche qui depuis 1971 est présente dans ma demeure et symbolise la tendresse, la paix, l'amour, la gaité et la fête des enfants. Elle appartient à tous : croyants ou non-croyants, même à ceux qui n'ont pas la chance d'avoir une petite étoile qui brille dans leurs yeux et dans leur coeur, leur ouvrant les portes du merveilleux.

Noel 2014

Commentaires (6)

fabulgone
La comptine Hans de Schnokeloch, est le premier chant en allemand que j'ai appris en sixième. Der hans von Schnokeloch er hat alles das will... Je la fredonne souvent ; content de t'avoir fait plaisir
fabulgone
Bien sûr que tu es dedans ma chic'pie je l'ai dis à Sucra et Lilly sur ma page facebook où l'histoire a commencée
Blanc
  • 3. Blanc | 22/12/2014
Cher gone du 5°,
Je n'ai pas , plus tellement la tête aux fêtes en cette fin de 2 014.Ni fiesta, NI livres , ni films...
Je te souhaite du succès.Le gone du 3°.Je te reverrai à la mi-janvier.
ginie la pie
  • 4. ginie la pie | 22/12/2014
Bonjour pipa !! c'est bien marrant ton histoire, je me suis régalée en la lisant c'est un peu délire tous ses personnages je me suis même vu dedans héhé !!! Je passe ton lien à juju et yoan pour qu'ils le lisent. Plein de gros bisous à plus flap flap flap..............
sabine
  • 5. sabine | 22/12/2014
Salut le gone !
Merci de me renvoyer à mon enfance avec Hans de Schnokeloch !
T'es bien sympa, mais comment me sortir cette ritournelle de la tête ???? Me v'la partie au boulot en la fredonnant.....le pire c'est que personne ne me comprend !!!! lol
Joyeux Noël à tous
sabine
Liliane
  • 6. Liliane | 18/12/2014
A bientôt dans ce joli conte ! J'aime beaucoup.

Ajouter un commentaire